L'actualité en continu du pays de Brive


Les trois premiers gardiens HLM prennent du service

Les trois gardiens de Rivet, Maillard et Gaubre

Deux gardiens sont déjà installés depuis le 1er avril, à Gaubre et à Rivet, le troisième le sera en mai à Maillard. En janvier 2013, ils seront 19 (équivalent temps plein) sur l’ensemble du parc HLM. Sans augmentation des charges. Brive habitat entend ainsi rétablir le lien de proximité entre l’office et ses locataires.

Présentation officielle des gardiens à l'office Brive habitatLa présentation de ces trois gardiens a eu lieu ce matin au siège de l’office public Brive habitat, rue Poncelet. A la grande satisfaction des locataires: “Il y a longtemps qu’on en demandait: c’est une présence qui fera du lien, ça va permettre de ramener un peu de convivialité, du savoir-vivre ensemble, une vie de quartier, comme avant“, espèrent-ils de leurs vœux.

Telle est la double mission que doivent remplir ces nouveaux gardiens: à la fois technique avec le nettoyage, l’entretien et tous les petits travaux de maintenance, mais aussi purement relationnelle, à 25% de leur temps, avec l’accueil, l’orientation, l’information des locataires. “Ils seront ainsi leurs premiers interlocuteurs“, résumait Ahmed Menasri, vice-président de l’office.

Les représentants des locataires ont tenu à dire leur satisfactionIl n’y avait plus eu de gardiens aux HLM de Brive depuis 2007. “Ce choix de gestion, avec l’externalisation d’un certain nombre de services de maintenance à des sociétés privées, a eu des conséquences néfastes sur le relationnel entre l’office et les locataires, un ressenti d’éloignement, un déficit de compréhension, un mal d’écoute, malgré la présence régulière d’agents sur le terrain”, déplorait le président Philippe Nauche. “Même si nous nous étions engagés à rétablir des gardiens, nous devions attendre que les contrats avec ces sociétés s’arrêtent.”

Antoine Rousselie, directeur général de Brive habitatC’est une opération à coût constant qui n’entraînera pas de charges supplémentaires pour les locataires“, précise Antoine Rousselie, directeur général de Brive habitat. “Mais je suis convaincu que nous y gagnerons à long terme, en montrant le bon exemple, en représentant l’autorité au sein des cages d’escalier, en rétablissant un rôle social.”

Des gardiens d'immeuble. L'office emploiera 19 gardiens équivalant temps plein en janvier 2013.Reste à former ces nouveaux venus. “C’est l’enjeu de cette expérimentation avec ces trois premiers gardiens. Elle sera utile pour les suivants. Car même si l’on redécouvre un peu partout ce métier, il n’existe pas de formation nationale certifiée. On se forme encore sur le tas”, explique le directeur général. Sur ces trois nouveaux gardiens, seulement l’un d’entre eux a déjà exercé le métier pendant 5 ans à Paris. Au 1er janvier 2013, ils seront 19 pour s’occuper d’un parc de 3.200 logements. “Chaque gardien aura 3 à 4 bâtiments à sa charge.” Parmi eux, neuf personnes internes à l’office qui ont exprimé leur souhait de mutation. “Bien sûr, pour le recrutement externe, nous donnerons priorité aux personnes travaillant au sein des entreprises de nettoyage œuvrant actuellement pour Brive habitat.”

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire