L'actualité en continu du pays de Brive


Les services muncipaux se préparent au déconfinement

Photo Cyril Granet

Hier, c’était distribution de gel hydroalcoolique et produit virucide pour les services de la Ville et de l’Agglo de Brive. Au cœur du processus, le service prévention qui a géré les conditions de fonctionnement pendant le confinement et prépare celles de la reprise.

“Chaque chef de service vient récupérer une quantité de gel hydroalcoolique déterminée en fonction du nombre de ses effectifs, 250 ml par agent dans un premier temps. Nous avons également prévu du produit virucide pour désinfecter le petit matériel, claviers, poignées de porte, téléphone, véhicule… avec des fiches pour les précautions d’utilisation”, explique Christelle Poquet, responsable du service prévention. L’intitulé exact du service en dit long sur les compétences déployées: “service prévention santé et sécurité au travail, risques majeurs, commissions de sécurité”. Des compétences qui se révèlent d’autant plus cruciales en ces temps de crise sanitaire dans laquelle le service a joué un rôle majeur à la jonction des prises de décision. Il ne compte que 3 agents, mais s’appuie sur un réseau d’assistants de prévention repartis dans les différents services.

C’est lui qui a mis en œuvre le Plan communal de sauvegarde déclenché dès le début du confinement. Un plan piloté par le maire et le directeur général des services qui a permis de gérer la crise. “Nous avons mis en place la continuité du fonctionnement des services municipaux. Aujourd’hui, de la même façon en tenant compte des directives nationales, nous mettons en place les conditions de la reprise.”

Lundi 11 mai en effet, tous les agents seront de retour à leur poste, sauf ceux relevant de pathologies à risque et ceux qui gardent encore leurs enfants. “Le fonctionnement de chaque service est étudié. Il faut établir des fiches réflexes pour assurer la sécurité des agents comme du public. Les fiches sont soumises à l’avis de la CHSCT (Commission de l’hygiène, de la sécurité et des conditions de travail, NDLR) et validées ensuite par le directeur général des services. Il faut tout prendre en compte pour établir les protocoles: la configuration du bâtiment, les flux, les modalités d’accueil, les mesures barrières…” Le principe général est d’isoler les agents des usagers avec l’aménagement de plexiglass comme à l’accueil. “C’est un travail complexe“, reconnait Christelle Poquet, et ce d’autant que “les protocoles sont évolutifs en fonction des directives nationales et de la situation”.

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire