L'actualité en continu du pays de Brive


Les professionnels du tourisme se rencontrent

5e rencontres du tourisme à Brive

La belle saison s’en est allée, le moment est venu de parler bilan et d’évoquer le tourisme de demain. Un secteur qui en Corrèze a un impact économique supérieur à l’agriculture. Depuis ce matin dans les locaux de la CCI à Brive se déroulent les cinquièmes rencontres du tourisme et du développement local. Un forum entre professionnels pour partager des expériences et se projeter dans le futur.

Marcel LevyUne journée de travail intense entre des représentants des offices de tourisme venus de toute la France pour mieux appréhender les nouvelles données d’un secteur en pleine évolution. Chaque année, 80 millions de visiteurs étrangers viennent en France et leur consommation touristique est évaluée à 117,6 milliards soit 6% du  produit intérieur brut (PIB). Le tourisme est une manne considérable, mais aujourd’hui l’offre touristique, selon les premières informations présentées lors de ce colloque, est supérieur à la demande. “La concurrence s’annonce terrible”, a souligné un intervenant.

Dans ce contexte les territoires doivent s’adapter pour coller à cette nouvelle réalité. Durant cette journée, les “pros” du tourisme se sont réunis en atelier sur des thèmes divers comme par exemple: les évolutions du tourisme pour un nouveau marketing territorial, l’hôtellerie et développement durable ou bien encore l’évolution des métiers dans les offices de tourisme.

“Les territoires ont besoin du tourisme”, a souligné en substance Jean-Louis Nesti le président de la CCI, mais le tourisme est bel et bien à la croisée des chemins avec une mutation très sensible au niveau de la durée moyenne de séjour la fameuse DMS. Aujourd’hui, les touristes plébiscitent les vacances courtes qui n’excèdent pas quatre à cinq jours puis il faut aussi composer avec l’émergence de nouveaux visiteurs.

Le bouche à oreille reste la meilleure publicité

Un public de professionnelsA l’heure d’internet sans bien évidemment sous estimer cet outil de communication, il est apparu lors de ces travaux, que les touristes accordent plus d’importance à un témoignage d’une personne de leur entourage qu’à la meilleure campagne de communication d’un prestataire. Rien ne vaut donc un retour d’expérience d’un vécu pour assurer la publicité d’un site, d’un camping ou d’un bon resto, au passage petit coup de rabot à Facebook ou à Twitter. Des touristes qui n’en demeurent pas moins exigeants et la nécessité d’une approche toujours plus professionnelle d’où la pertinence encore de cet atelier sur l’évolution des métiers dans les offices de tourisme.

Jean René LAVERGNE

Jean René LAVERGNE

Laisser un commentaire