L'actualité en continu du pays de Brive


Les jeunes plantent les jeunes pousses !

Le premier arbre planté a été cet albizia. Et il ne le fut pas sans mal !

La cour de l’école Thérèse Simonet s’est parée d’une douzaine d’arbres régionaux et exotiques cet après-midi. Derrière les pelles et les pioches, la régie des espaces verts mais aussi les petits de CP et CE1 de l’école. Le soleil, qui a baigné la cour d’une chaleur printanière et réjouissante, était au rendez-vous. Philippe Nauche, maire de Brive et Nicole Chaumont, maire adjoint en charge des affaires scolaires étaient aussi de la partie pour remettre des diplômes aux enfants. Une après-midi aux résonances écologique, pédagogique et ornementale.

Tout le monde veut bécher !Les arbres symbolisent l’avenir“, avance Marc Antoine Cueille, le directeur de l’école. Et d’ajouter en observant les petits courir en tout sens dans la cour: “Les enfants, eux, sont l’avenir”. De façon immédiate, cette plantation servira à embellir la cour et elle vise, à plus long terme, à enseigner aux enfants l’amour et le respect de la nature.

Tête-bêche !Les arbres ont trouvé leur place à l’intérieur des trous qui avaient été creusés en amont. Le premier, un albizia, n’a pas été installé sans mal et a tournoyé plusieurs fois au-dessus des têtes des petits en les faisant rire aux éclats. “Il tient pas”, commente Leelou. Comment faire? “Il faut mettre de la colle“, poursuit-elle innocemment. Logique! Une autre réponse possible était la pose d’un tuteur.

Cet après-midi était aussi pédagogique. Les espaces verts ont expliqué pas après pas la technique de plantation: la mise en place de la cuvette pour faciliter l’arrosage, la pose du tuteur, etc. Les enfants, en même temps qu’ils donnaient quelques coups de pelles pour recouvrir les racines, n’en ont pas perdu une miette.

Une pelletéePhilippe Nauche et Nicole Chaumont ont observé de près les manipulations et, après avoir participer aux plantations, ont remis un certificat de parrainage à chaque classe, désormais parrain et responsable des arbres. “On peut souhaiter que cette responsabilité les engage à respecter la nature”, avance Cédrine Soulet, l’institutrice.

La cour de l’école a été complètement rénovée durant les dernières grandes vacances. “C’était nécessaire, confie la maîtresse des CP. Les racines des arbres précédents avaient Remise du certificat de parrainage par Philippe Nauche.endommagé la cour. Ça devenait le parcours du combattant. Toutes les semaines, il y avait des bobos aux genoux!” La cour, flambant neuve, s’apprête à présent à s’illuminer de milles couleurs grâce aux feuilles et aux fleurs des boulots, des poiriers d’ornement, des albizias, des érables, etc. Les arbres ont été choisis en fonction de leur couleur, de leurs formes: “Ça promet un sacré patchwork “, commente Claude Lefèvre, responsable aux espaces verts. 

Dans quelques semaines, les élèves de CM1 vont pouvoir mettre la main au potager dont l’espace est déjà fin prêt. En amont, leur maître Gilles Delpy aura étudié en classe les légumes qui seront cultivés: “Ces ateliers vont s’inscrire dans les cours de sciences naturelles”.Des cours dont les enfants raffolent! “Les arbres vont grandir avec les enfants”, lance le directeur de l’école. Pour autant, si les uns resteront bien enracinés dans le sol, les autres prendront leur envol, en gardant si possible les pieds près des réalités, bien posés sur terre.

 

**************************

Les enfants cherchent leur nom sur le certificat de parrainage. Pas d'oubli ! Ils y sont tous.

Rubans dans les arbres.

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire