L'actualité en continu du pays de Brive


Les illuminations de Noël se mettent en place

Brive se prépare pour les fêtes de fin d’année. Un gros travail d’installation qui va mobiliser trois semaines durant une quinzaine d’agents des services municipaux. Covid oblige, pas de marché de Noël et de spectacles de rue cette année. Mais l’esprit des fêtes va éclairer rues et places. Cette année, la Ville a misé sur la lumière pour donner dès le 4 décembre à voir et surtout à rêver. Nous en avons tous besoin.

Nous ne savons pas encore comment se dérouleront les traditionnelles fêtes de fin d’année. Où en serons-nous de la situation sanitaire ? Serons-nous libres d’aller et venir ? Tous les commerces seront-ils ouverts ?… Autant d’incertitudes qui ont poussé la Ville, en partenariat avec l’Office de commerce de Brive et Brive tourisme, a préparé bien avant le confinement un « plan B Covid », sans l’habituel marché de Noël et ses chalets autour de la collégiale, sans non plus ses réjouissants spectacles de rue susceptibles de générer des attroupements favorisant la propagation du virus. « Mais il était hors de question de traverser les fêtes sans la magie de Noël », soutient Steeve Clog-Dacharry, conseiller municipal délégué au commerce, artisanat et attractivité du centre-ville. Face justement à ce contexte économique et social morose, nous avons davantage besoin de nous émerveiller.

« Cette année, toutes les animations vont se concentrer autour de la lumière, non pas seulement autour de la collégiale mais sur toutes les places du cœur historique. Il y aura aussi davantage de sapins et de décoration à travers la ville. » Et pour que ces fêtes tronquées soient malgré tout plus belles, « le budget qui aurait dû être consacré au marché a été intégralement réaffecté sur cet effort lumineux ». Soit au total 500.000 euros pour décliner le thème sur un Noël de tradition. Il y aura ainsi moult nounours et branchages sur les façades, des sapins décorés à chaque entrée de rue côté première ceinture des boulevards, des illuminations dans toutes les rues et places, des chansons de circonstance en sonorisation… Il y aura toujours le grand sapin de 13 mètres place Charles de Gaulle : un « vrai faux sapin » composé par les services municipaux de 220 petits sapins.

L’étoile géante scintillera à nouveau, cette fois du côté de la place de la Halle. Cette année, vous pourrez découvrir neuf autres structures lumineuses et même vous promener sous certaines d’une envergure de 6 mètre sur 3 : un tunnel place Charles de Gaulle, une arche place Aristide Briand, un paquet enrubanné place du Civoire, un parasol place Latreille… Sans oublier un village montagnard installé au pied de la collégiale.

Pour la première fois, la Ville recourt au « mapping vidéo ». Il s’agit de cette technique multimédia qui permet de projeter des images sur façades, en l’occurrence sur celles de la mairie et du théâtre. Des spectacles son et lumière que l’on doit à la société bordelaise AdLib créations qui est intervenue sur l’église de Terrasson, la fête des lumières de Biarritz, la cathédrale de Burgos ou la porte de Brandebourg à Berlin. Une expérience monumentale avec des séquences en boucle de 10 minutes qui entrera en scène tous les soirs à la tombée de la nuit, du 12 décembre au 3 janvier. Bref, un programme scintillant pour illuminer cette fin d’année et réveiller nos âmes d’enfants.

Prenez date:

  • vendredi 4 décembre, illumination de la ville à la tombée de la nuit
  • samedi 12 décembre, lancement des spectacles lumineux sur les façades de la mairie et du théâtre
  • vendredi 18 décembre en fin d’après-midi, arrivée du Père Noël sur les écrans et ouverture de la chasse au trésor, accessible en téléchargeant l’application Baludick.

En quelques chiffres

  • 15km de LED
  • 950.000 ampoules LED
  • 745 sapins
  • 220 autres pour composer le grand sapin de 13m
  • 700 bouleaux
  • 400 nounours
  • 160 motifs sur poteaux

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire