L'actualité en continu du pays de Brive


Les habitants de Rivet “ouvrent les guillemets”

“Ouvrez les guillemets…” est le nom d’un travail d’écriture qui invite depuis ce matin les habitants de Rivet à raconter leur quartier, aux côtés du Bottom Théâtre et de Manuel Antonio Pereira, auteur entre autres de Berlin Sequenz. Pendant 3 jours, anecdotes et mots vont être patinés pour une restitution publique lundi 21 janvier à 14h30 au Théâtre de la Grange (entre libre et gratuite).

“On va fouiller leur quotidien, s’accrocher à de sons, des couleurs, des émotions… L’idée est de les amener un peu hors des sentiers battus“, amorce Manuel Antonio Pereira. Elles étaient quatre en cette première matinée, mais d’autres habitants sont attendus sur les trois jours. D’abord, avant d’aborder l’exercice d’écriture, il faut établir un planning: “On s’adapte aux disponibilités des uns et des autres, c’est un atelier à la carte que nous construisons ensemble”, explique Marie-Pierre Besanger du Bottom Théâtre. La metteure en scène n’en est pas à son coup d’essai dans le quartier: elle a déjà mené depuis 4 ans plusieurs projets dont un travail d’écriture baptisé Enéas avec un autre auteur dans le cadre de la rénovation du quartier et qui a débouché sur la publication d’un joli ouvrage illustré par le photographe Patrick Fabre.

Il y avait donc ce matin à la Grange de Rivet comme un air de retrouvailles, d’autant que les participants présents avaient aussi assisté à la représentation de Berlin Sequenz mise en scène par Marie-Pierre Bésanger et programmée en octobre dernier par la scène nationale L’Empreinte au Théâtre de Brive. Les liens sont déjà fortement entrelacés. “Enéas a été une très belle aventure humaine, on repart sans hésiter pour valoriser notre quartier”, témoigne Hélène Dumas. “Je suis arrivée à Rivet il y a 7 ans. J’aime mon quartier et je m’y investis.” Henriette, la doyenne de l’équipe, qui a dû s’expatrier du quartier, a déjà défini sa trame: “Je vais parler de la tristesse d’avoir quitté Rivet”. Mariana écoute, attentive à l’atmosphère qui s’installe. Le précédent atelier a été comme une révélation en réveillant chez elle un besoin d’écrire.

L’ambiance devient vite constructive avec ce plaisir palpable de travailler ensemble, l’envie de s’enrichir mutuellement de cette nouvelle expérience. “J’accompagne autant que je me nourris”, reconnait Manuel Antonio Pereira. De son côté, l’auteur poursuit sa trilogie. Après  Berlin Sequenz doit prochainement paraître le deuxième volet, Capital risque. “Les jeunes de Berlin Sequenz se situaient dans le milieu altermondialiste et voulaient changer le monde. Dans ce deuxième volet, je me suis rapproché de jeunes sortis d’écoles de commerce en province et qui se préparent aux grandes écoles à Paris, c’est une autre vision du monde qui interroge la notion de réussir sa vie. Je vais bientôt écrire le 3e volet au Portugal au contact d’étudiants en architecture.” Mais ça, c’est une autre histoire à écrire.

Voilà 5 ans que le Bottom Théâtre propose ainsi ses “Ouvrez les guillemets” en différents lieux de la Corrèze, à raison de 4 fois dans l’année, avec à chaque saison un auteur différent. Cet atelier est organisé avec la Maison des auteurs, le Festival des Francophonies en Limousin, La Luzège en Corrèze, l’ALCA (Agence livre, cinéma et audiovisuel) en Nouvelle-Aquitaine. Vous pourrez découvrir la restitution de cette édition lors d’une présentation publique lundi 21 janvier à 14h30 au théâtre de la Grange. Et ce sont les habitants auteurs qui devraient eux-mêmes porter leurs textes. Entrée libre et gratuite. Réservations au 05.55.27.90.57 ou au 06.19.22.74.05.

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire