L'actualité en continu du pays de Brive


Triathlon : les filles de la D1 préparent la saison

Brive triathlon pano

La feuille de route est tracée pour les filles de la D1 du Brive Limousin triathlon: au mieux se maintenir en 8e place. Pas facile pour autant pour cette équipe multinationale de s’entraîner ensemble. A un mois du début de la saison (le 22 mai avec le premier Grand Prix de Dunkerque), quelques-unes se sont retrouvées à Brive pour un stage. Une vraie locomotive pour les 150 licenciés du club.

 

La D1, c’est le sommet de la discipline avec un championnat de France des clubs qui se joue en 5 Grands prix étalés de mai à octobre. Cette “cour des grands” ne réunit que 16 équipes masculines et 14 féminines. Dans ce Top 14 féminin, Brive aligne son équipe internationale qui s’est classée 8e la saison dernière.

Cette année, elles sont 14 à composer l’équipe, issues de 8 nationalités différentes: 4 Françaises, 3 Italiennes, 2 Britanniques, une Irlandaise, une Espagnole, une Hongroise, une Ukrainienne, une Néo-Zélandaise. Une vraie tour de Babel, pas évident pour communiquer. “On parle en anglais”, explique leur entraineur Tanguy Uguen.

Il est certes encore moins évident de pouvoir les réunir en entrainement puisqu’elles obéissent aussi les unes les autres à leurs propres compétitions nationales. Ce qui explique d’ailleurs leur nombre, alors qu’elles ne s’alignent qu’à 5 sur les Grands prix. Il n’empêche qu’elles se retrouvent de temps à autre en stage à Brive, comme en ce moment pour 5 jours. Entre la Coupe du monde au Japon pour les unes, des courses en Italie, des contraintes professionnelles ou blessures pour les autres, seules 5 d’entre elles ont pu être présentes, au gré d’une logistique qui nécessite le transport des vélos en avion.

“Ça permet de se rencontrer, de prendre des repères et de mieux se connaitre”, explique l’Irlandaise Ailbhe Carroll qui apprécie à l’évidence son séjour: “good food, nice weather, pretty place” (bonne nourriture, beau temps, joli endroit). Le programme n’en est pas moins “fatigant” au gout de la vice-championne d’Irlande. Au menu évidemment natation, vélo, course à pied… Même la visite touristique du gouffre de Padirac est prétexte à une sortie vélo de 90km… Un timing serré dans lequel les triathlètes partagent aussi des entrainements avec les autres licenciés du club, ravis de l’échange avec leur “figure de proue”.

Leur championnat D1 démarrera le 22 mai avec un premier rendez-vous à Dunkerque. Suivront les Grands prix de Valence (19 juin), Gray (14 juillet), Quiberon (3 septembre) et Nice (1er octobre). Avec l’objectif de faire au moins aussi bien qu’en 2015. Les filles du BLT ont déjà montré ce qu’elles valaient sur le championnat duathlon (vélo et course à pied) où elles évoluent aussi en D3. “Elles se sont classées 1ère de la Région et également 1ères de la demi-finale de zone à Carcassonne”, commente l’entraîneur. “Elles ont maintenant rendez-vous le 11 juin pour la finale nationale.” Avec un beau challenge: monter sur le podium afin de pouvoir accéder l’an prochain à la D1.

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire