L'actualité en continu du pays de Brive


Les facettes d’un été culturel

C’est du musée Labenche, son vaisseau amiral, que le maire-adjoint à la culture Jean-Marc Comas a présenté un été qui va briller de plusieurs “facettes”. Parmi elles, deux belles expositions qui viennent s’ajouter à celles déjà en place.

L’été 2017 avait été marqué par l’un des plus grands sculpteurs vivants, Marc Petit, dont les sculptures avaient peuplé cours et jardins du centre historique. Cet été, place à un autre monument, dans le domaine pictural cette fois, avec Serge Labégorre, “considéré comme l’un des plus grands peintres expressionnistes encore vivant”. Ses grands portraits seront exposés à la chapelle Saint-Libéral du 7 juillet au 23 septembre. Des œuvres puissantes et tourmentées où les couleurs jouent les contrastes violents. Impossible de rester insensible devant la fulgurance de cet artiste. Sa palette saillante accapare immédiatement le regard, tout en dégageant une certaine humanité qui invite à la méditation. Cette exposition n’aurait pu se faire sans l’aide précieuse du peintre plutôt discret mais qui sera présent lors du vernissage.

Autre exposition, autre registre. Le musée Labenche accueillera du 22 juin au 17 septembre Corrèze pittoresque. L’exposition invite à découvrir une période clé d’un tourisme qui s’éveille, à la fin du 19e siècle et la première moitié du 20e siècle. Elle s’appuie notamment sur “une collection d’affiches ferroviaires exceptionnelle” et rassemble des documents issus des collections du musée mais aussi fournis par les archives, la médiathèque ou prêtés par des particuliers. Une autre façon de se pencher sur son histoire. Quant au nom même de l’exposition, Corrèze pittoresque, c’est un clin d’œil au premier conservateur du musée, Ernest Rupin, qui avait rédigé justement un guide touristique en 1906. À noter, dans le cadre de cette exposition, une visite-atelier pour le jeune public (8 à 14 ans) qui aura lieu vendredi 20 juillet de 14h à 15h30. Au cours de cette activité, les jeunes pourront créer une carte postale, vecteur incontournable du touriste (3,50 euros par enfant, inscriptions au 05.55.18.17.70).

Serge Labégorre, du 7 juillet au 23 septembre à la chapelle Saint-Libéral, rue de Corrèze. Du mardi au samedi de 10h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Entrée gratuite. Vernissage samedi 7 juin à 17h. L’exposition est accompagnée d’un catalogue (8 euros). Infos au 05.55.74.41.29 et sur museelabenche.brive.fr.

Corrèze pittoresque, du 22 juin au 17 septembre au musée Labenche, 26 bis boulevard Jules-Ferry. Du lundi au samedi de 12h à 18h, dimanche de 15h à 18h. Entrée gratuite. Vernissage vendredi 22 juin à 18h. Infos au 05.55.18.17.70 et sur museelabenche.brive.fr.

 

Les expositions du Pole musée déjà en place :

  • Le loup en Corrèze, de la “mâle bête” à l’animal jusqu’au 16 septembre aux archives municipales, rue Massénat. Une exposition réalisée par les archives départementales de la Corrèze. Elle présente les relations entre l’homme et l’animal au cours de l’histoire en Corrèze, la façon dont l’animal a été perçu et décrit au fil du temps, et ses relations complexes avec l’homme : ses attaques mais aussi la lutte contre lui et pour finir son éradication. Une borne vidéo présente également un documentaire sur le loup européen. Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Entrée libre. Infos au 05.55.18.18.50 et sur archives.brive.fr.
  • Parcours des Harkis et de leurs familles jusqu’au 16 septembre au centre Edmond Michelet, 4 rue Champanatier. Harkis: depuis la fin de la guerre d’Algérie, le mot se décline en une infinité de sens. Loyalistes et légalistes pour les uns, traîtres et collaborateurs pour les autres, les Harkis font toujours – un demi-siècle après la guerre – l’objet d’un enjeu entre la France et l’Algérie. Réalisée par l’ONACVG (Office national des anciens combattants et victimes de guerre), cette exposition retrace l’histoire de ces familles, au travers de photographies et de cartes, depuis le début de la présence française en Algérie (1830, jusqu’à nos jours). Entrée libre et gratuite. Du lundi au samedi de 11h à 18h et le samedi de 13h à 18h. Infos au 05.55.74.06.08 et sur museemichelet.brive.fr.
Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

Laisser un commentaire