L'actualité en continu du pays de Brive


Les étudiants brivistes se rencontrent

1.552 étudiants réunis pour une journée d'accueil aux 3 Provinces

Les étudiants eux-même étaient impressionnés par leur nombre. Ils étaient 1.552 à avoir répondu présent à cette première journée d’accueil organisée par la Ville de Brive. Mélangés au sein d’équipes multidisciplinaires, ils ont appris à mieux se connaître à travers du flag rugby ou un rallye urbain. Les jalons d’un esprit campus… Sans présager de la soirée qui s’annonce!

SébastienIl y a beaucoup de monde! Je ne m’attendais pas à autant d’étudiants à Brive! Ça fait plaisir à voir“, se réjouit Clément à son entrée dans l’espace des Trois provinces bondé d’étudiants. “Avant, je me sentais un peu paumé”, reconnait-il. Lui qui vient de Bordeaux, a intégré cette année l’IUT briviste pour une licence pro GEII (Génie électrique et informatique industrielle). “Cette journée est une bonne initiative pour découvrir tout ce qui existe. D’où je viens ça n’existe pas.”

Julie qui connaît pourtant mieux Brive – elle est en 2e année GEA (Gestion des entreprises et des administrations) – y voit aussi des avantages: “On ne connaissait pas les autres formations comme les infirmières, seulement les étudiants qui font du sport avec nous, ceux de l’IUT et en droit”, explique-t-elle en montrant sa voisine de table en 1ère année à l’IFSI (Institut de formation en soins infirmiers). à table“En plus, avec les études, je ne vais jamais en ville et je ne connais pas vraiment Brive.” “Il n’y a pas trop d’échange entre les formations”, confirme Abdel, en STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives). “Aujourd’hui, c’est un premier pas.” Un grand brassage des formations, universitaires, mais aussi supérieures, celles des lycées, de l’école de gestion et de commerce et même agricoles du lycée d’Objat. Cette journée qui englobait de la 1ère à la 3e année avait été préparée avec les associations d’étudiants.

Un tee-shirt blanc pour tous, sérigraphié à la couleur de sa formation

Pourtant, en début de journée, la plupart des étudiants n’en restaient pas moins dubitatifs sur le sens à attendre de cette journée. Quelques heures après, les activités avaient soudé les équipes. Flag rugby sans plaquagePour la moitié d’entre elles, du flag rugby sur les terrains des stades; pour l’autre, un rallye quizz à travers les monuments de la ville. Et inversement l’après-midi. Une présence qui a interpellé les habitants. “C’est une manif?”, s’inquiète au premier abord une passante.”Une journée d’intégration”, lui est-il répondu par la masse des tee-shirts blancs, sérigraphiés à la couleur de la formation.

Au final, l’ambiance était tout autre, plus amicale, entre formations. A la grande satisfaction de son initiatrice, Nicole Chaumont, adjoint au maire chargée de l’enseignement, des écoles à l’université. “L’idée était là depuis longtemps, mais c’est en voyant le campus sortir de terre que j’en ai eu vraiment l’envie.” Le campus devrait ouvrir en janvier 2013, d’ici là la balle est désormais dans le camp des étudiants pour consolider les liens tissés. Certains envisagent déjà de poursuivre sur une soirée plus festive.

compo rugby

Devant le théâtre

prospectus

Quizz au théâtre

Le député maire Philippe Nauche et son adjoint Nicole Chaumont

à la médiathèque

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire