L'actualité en continu du pays de Brive


Les entreprises s’ouvrent à la CCI

Journées portes ouvertes 0 LA cciLes portes ouvertes du centre de formation consulaire de la Corrèze se déroulent en ce moment à la CCI de Brive. L’occasion est donnée à tous de découvrir leur large éventail de formations. L’édition 2010 propose une nouvelle approche et a choisi de mettre l’accent sur la proximité avec le monde de l’entreprise. De ce fait, chefs d’entreprises et salariés sont nombreux à avoir fait le déplacement. Une manière d’être plus en phase avec les attentes des étudiants. Les portes ouvertes se poursuivent demain entre 9h et 15h.

Marie et Emine accueillent les étudiants et les renseignent sur leur formation. Elles sont en seconde année EGC (Ecole de gestion et de commerce). “Cette formation ouvre de nombreuses voies de professionnalisation”, précisent-elles. Si Marie souhaite se diriger vers le commerce international, Emine vise plutôt l’expertise comptable. Elles expliquent que de plus en plus, les étudiants se réorientent. Nombreux sont ceux qui, après une licence de psycho, de lettres ou un bac économique et social, se réorientent vers les filières commerciales comme les propose le centre de formation consulaire.  

Sylvie Alvinerie Bousquet, directeur de formation.Le centre offre 4 grands pôles de formation. Il compte l’enseignement supérieur, la formation professionnelle continue, le pôle d’appui à la gestion des ressources humaines et l’alternance. “On est très convaincu par l’alternance : c’est un puissant outil d’insertion professionnelle et nous souhaitons la développer”, précise Sylvie Alvinerie Bousquet, directrice de la formation. “La réussite d’une bonne alternance exige une synergie entre l’organisme de formation, l’entreprise et l’apprenant”. Une combinaison que le centre souhaite voir perdurer. 

“La proximité avec l’entreprise est déterminante. Ces futurs employeurs sont les meilleurs prescripteurs”, estime la directrice de la formation. “Un des chefs d’entreprise présent confirme que leur présence a “un rôle “tranquillisateur” pour le jeune qui a souvent peur de ne pas trouver d’entreprise. Or, par le biais de notre présence, de nos échanges aujourd’hui, ils s’aperçoivent que les recrutements ne sont pas hors de leur portée et que nous sommes intéressés par leur profil. ”

Emerik a 18 ans. Il vient de laisser sa candidature pour une formation de technicien commercial. Il est actuellement en bac pro hôtel restauration et il souhaite se réorienter. Pour lui, la journée aura été constructive. Il savait quelle formation l’intéressait. Il a fait le premier le pas. Sa réorientation est enclenchée. Il devrait passer les premiers tests de recrutement le 21 avril. 

“Notre politique n’est pas de proposer des formations pour des formations. Nous œuvrons pour le développement économique et territorial“, termine Sylvie Alvinerie Bousquet.

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire