L'actualité en continu du pays de Brive


Les enfants de l'Agglo réunis autour des énergies

intro-alsh

Près de 190 jeunes venus des divers accueils de loisirs de l’Agglo se sont retrouvés toute la journée à l’Espace Chadourne autour des économies d’énergie et des énergies renouvelables. Un moment de partage autour d’ateliers créés par les enfants avec l’aide de leurs animateurs: il y avait des voitures qui avancent à l’air, un four solaire, des jeux sur le tri des déchets, les éoliennes, le recyclage du papier… De quoi apprendre en s’amusant et ils y ont mis toute leur énergie.

pano-alsh

Eux, visiblement, avaient de l’énergie à revendre. Le lieu était bruissant de groupes d’enfants passant d’un atelier à l’autre, s’époumonant sur un jeu, s’amusant d’une découverte astucieuse… Comme l’an dernier, ils ont convergé ce matin de tout le territoire de l’Agglo: quelque 190 jeunes de 8 à 14 ans pour cette animation inter-ALSH (Accueil de loisirs sans hébergement). Chaque groupe d’enfants mêlait les 14 structures présentes. Un grand brassage.

maison-en-boisLes uns et les autres avaient préparé en amont un atelier sur le thème des économies d’énergie et des énergies renouvelables. Ceux de Cap Ouest et de Larche ont eu la même idée de présenter des voitures avançant à l’air. La facture était différente, en carton pour les uns, en plastique pour les autres, mais ballons de baudruche et pailles restaient les incontournables pour le réservoir propulsif. Les constructeurs en herbe avaient même prévu du stock pour que d’autres puissent eux-aussi assembler leur véhicule. Un succès fou !

Ceux de Saint-Viance avaient inventé un jeu sur le tri des déchets, recyclables ou non, compostables. Rivet avait fabriqué son éolienne accompagnée d’une batterie de questions. D’autres, après la visite d’un moulin, ont présenté un travail sur le papier recyclable, d’autres encore avaient imaginé un jeu où il fallait remplacer des bidons de pétrole par des éoliennes. microscopeBeaucoup jouaient des coudes derrière le microscope de la Maison de l’eau de la pêche pour distinguer les invertébrés qui servent à déterminer la qualité de l’eau… En cette belle journée automnale, les enfants ont aussi profité du soleil pour un agréable pique-nique et goûter à l’extérieur.

“Il y a trop de pollution, il faut préserver les ressources de la planète”, ont retenu Alexis, Mathieu et Ayman. “Tous les jours, on fait quelque chose: éteindre la lumière quand on sort de la pièce, prendre vite la douche pour économiser l’eau, trier les déchets…”, assurent les trois copains. Un bon début.

waly

la-roue-tourne

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire