L'actualité en continu du pays de Brive


Les élus unis dans la création de la scène nationale Brive-Tulle

Le directeur de la future scène nationale Brive-Tulle, Nicolas Blanc, prendra ses fonctions le 1er septembre prochain. Hier, les maires des deux communes, Frédéric Soulier et Bernard Combes, l’ont accueilli au théâtre municipal de Brive et en ont profité pour évoquer les tenants et les aboutissants de cette fusion entre les Treize arches et les Sept Collines.

La nouvelle était arrivée via un communiqué du ministère de la culture le 20 avril dernier : « Sur proposition unanime du jury et en plein accord avec Frédéric Soulier, maire de Brive-la-Gaillarde, et Bernard Combes, maire de Tulle, Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, donne son agrément à la nomination de Nicolas Blanc à la direction de l’établissement public de coopération culturelle en cours de constitution qui réunira Les Treize Arches de Brive-la-Gaillarde et les Sept Collines de Tulle.  La ministre confirme par ailleurs l’attribution du label « scène nationale » à ce nouvel établissement. »

Le travail lié à la fusion des deux établissements avait commencé bien avant, avec notamment la participation active de deux personnalités incontournables du monde de la culture, Solange Charlot et Jean-Paul Dumas, respectivement directrice des Sept Collines à Tulle (jusqu’à fin 2015) et directeur des Treize Arches à Brive.

Les élus ont, eux-aussi, choisi de travailler en bonne intelligence pour faire avancer le dossier en passant outre les rivalités supposées entre les deux communes : « ce projet est né de la confiance entre Brive et Tulle », assure Frédéric Soulier, maire de Brive.

« Nous avons surmonté, grâce à des échanges constructifs, les difficultés financières et juridiques propres à ce type de projet de fusion, et nous entrons désormais dans l’opérationnel avec l’arrivée, au 1er septembre, du directeur Nicolas Blanc, qui a été choisi par un jury à une écrasante majorité. Nous sommes au début de l’histoire artistique qui va unir nos deux villes, et l’obtention du label “scène nationale” permettra, sans aucun doute, de donner à ce rapprochement une dynamique positive et durable ».

Bernard Combes, maire de Tulle, affiche lui aussi un bel enthousiasme : « Nous allons faire de l’union de ces énergies politiques, au sens noble du terme, le moteur d’une nouvelle proposition culturelle pour le territoire ». L’élu se réjouit d’autant plus de cette fusion et de l’obtention du label « scène nationale » que, « sans elles, nos deux structures auraient pu, un jour, être en péril ».

Nicolas Blanc aura donc, à partir du 1er septembre, la charge d’un nouvel Etablissement public de coopération culturel, dont le nom reste à déterminer.

La structure sera forte de 28 employés, chiffre qui correspond à l’addition des personnels des structures de Brive et de Tulle, et d’un budget de 3 millions d’euros né de la mise en commun des derniers budgets des Treize arches (2 millions) et des Sept Collines (1 million). Le label « scène nationale » permettra, en outre, une augmentation progressive de la participation de l’Etat, jusqu’à 250.000 euros.

Directeur des Scènes croisées de Lozère depuis 2010, Nicolas Blanc a auparavant été chargé de l’élaboration du schéma départemental de l’enseignement artistique du théâtre dans les Côtes d’Armor puis de celui consacré à la musique, la danse, le théâtre et les arts du cirque dans le Gers, avant d’être en charge de la politique culturelle de la Lozère.

Dans un prochain article, nous évoquerons les orientations d’ores et déjà proposées par Nicolas Blanc pour construire la saison culturelle 2018-2019.

Olivier SOULIÉ, Photos : Diarmid COURREGES

Olivier SOULIÉ, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire