L'actualité en continu du pays de Brive


Les Corréziennes sortent leur box

Des créatrices corréziennes réunissent leurs talents dans une box inspirante, qui plus est solidaire. Les commandes se passent jusqu’au 31 octobre sur lescorreziennes.com avec une livraison à partir du 16 décembre. Une belle idée de cadeau à mettre au pied du sapin…

On se connait les filles, alors on commence par détailler le contenu de la box avant de raconter, ce qui n’est pas moins important, l’histoire qui l’a vu naitre. La box contient 5 objets conçus spécialement par des créatrices corréziennes et fabriquées très localement: à Brive, Voutezac, Donzenac, Varetz et Allassac. Vous trouverez:

  • une paire de boucles d’oreilles en acier inoxydable, un bijou fait main par Camille Scotto de My Little Home,
  • un bracelet en cuir recyclé avec un joli message de caractère, fabriqué par Pauline Haussard de Koozines,
  • un lot de 5 lingettes démaquillantes réutilisables confectionnées par Nellie Valentin de Pomme Pirouette,
  • un sac tote bag créé par Virginie Goudonnet de Ma Vie en Corrèze, rappelant aux corréziennes qu’elles sont inspirantes, ambitieuses, expertes et puissantes, bref géniales, mais ça on le savait déjà,
  • un bloc-notes aux couleurs imaginé par Pauline Chassaing, fondatrice de cette communauté féminine.

Vous trouverez de plus amples précisions concernant ces objets (matière, forme, dimension…) sur le site lescorreziennes.com. La box est au prix de 39,90 euros et une partie des bénéfices de la vente  sera reversée à la Maison de soie à Brive qui accompagne des femmes victimes de violences. Vous avez jusqu’au 31 octobre pour la commander. La livraison se fera à partir du 16 décembre par la poste ou dans des boutiques partenaires toutes tenues par des Corréziennes (à Brive, Lilite et Bilou, 18 rue de l’Hôtel de Ville mais il y en a sept autres réparties sur le département ou proche alentour).

La box des Corréziennes veut surtout véhiculer un état d’esprit plein d’optimisme, de bonnes ondes, d’entraide et de confiance en soi. C’est Pauline Chasssaing qui est à la naissance de ce mouvement qui rallie de plus en plus de Corréziennes et fières de l’être. “Lorsque j’ai monté il y a deux ans en Corrèze mon entreprise de décoration intérieure, toutes ces femmes m’ont accueilli avec une telle bienveillance… Elles ont des personnalités différentes, des parcours inspirants, des expériences qui montrent la voie… J’ai eu envie de le faire savoir et de les valoriser.”

Pauline a d’abord créé le podcast Les Corréziennes où elle présente chaque semaine le portrait d’une femme du territoire, qu’elle soit sur le devant de la scène ou plus anonyme. À son micro, ont témoigné l’ancienne préfète, la conseillère départementale des entrepreneurs, la déléguée départementale au droit des femmes, la directrice du campus consulaire au même titre qu’une esthéticienne, une coach, une épicière en vrac… Pour promouvoir le podcast, elle a créé une page Instagram qui au bout d’un an rallie ses 1500 followers. L’envie de se voir et de faire plus ample connaissance s’est faite sentir et Pauline a mis en place des rencontres en toute décontraction où ces femmes peuvent venir partager leurs expériences, leurs problématiques, leurs connaissances, s’entraider et pourquoi pas créer des projets comme cette box.

La communauté Instagram et Facebook ne cesse de s’étendre. “Mieux que la fibre… les Corréziennes ont leur réseau”, clame leur slogan. “Soyons fières d’être Corrézienne, qu’on soit chef d’entreprise ou simple maman. Les profils sont très différents et vont de 20 à 65 ans. Toutes, nous sommes inspirantes, ambitieuses, expertes et puissantes”, explique Pauline, en invoquant le message sur le tot bag. Des corréziennes aussi au grand cœur, à l’image des cinq créatrices qui ont décidé à l’unanimité de reverser une partie des bénéfices de la box à la Maison de soie à Brive. “Il nous était impensable de créer un tel projet, sans lui octroyer une dimension caritative. L’une d’entre nous voit régulièrement le travail des professionnels de la maison de soie et son impact positif sur les victimes. Nous avons toutes des raisons différentes d’avoir fait ce choix, certaines parce qu’elles ont été victimes, une autre parce qu’elle soigne des victimes dans le cadre de son métier, ou tout simplement pour que ça cesse.” Des Corréziennes de caractère qui veulent à leur façon changer les choses, en croyant au collectif pour se réaliser, sans oublier de se “lâcher la grappe”, comme elles aiment le dire entre elles pour se décontracter.

  • Leur site: lescorreziennes.com
  • Instagram: les.correziennes
  • Facebook; lescorreziennes
  • Pour les rejoindre: le site ou par mail bonjour@les correziennes.com
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

3 + dix-neuf =