L'actualité en continu du pays de Brive


Les Chapélies, plus qu’une rénovation: une “requalification”

DémolitionLes travaux de déconstruction dans le quartier des Chapélies reprennent dès le 6 décembre. C’est au tour de la barre donnant sur le city stade d’être écroulée. “Plus qu’une rénovation, c’est une requalification de ce quartier qui est en cours”, a déclaré Alain Zabulon, préfet de Corrèze à l’issue de la revue de projet qui s’est tenue hier soir dans la maison de quartier des Chapélies. Un quartier qui devrait renaître au second semestre 2013.

Anru2176 logements sociaux vétustes seront en tout démolis, à l’Est, dans le quartier des Chapélies. D’ici moins de 10 jours, un 3e immeuble comptant 28 logements sera rasé. L’étape suivante, la dernière, verra la démolition de la grande barre de la rue André Messager et de l’immeuble de la rue Raoul Dautry. 108 logements seront reconstruits sur site et 88 le seront sur les 5 sites associés de l’avenue Emile-Zola, La Ponterie (sur l’avenue Roosevelt) et en trois endroits de l’avenue du 18 juin. A l’issue de la revue de projet conduite par le préfet Alain Zabulon et le député-maire Philippe Nauche, l’échéance du second semestre 2013 pour la livraison finale des travaux, a été confirmée. 2008-2013: un chantier de grande haleine qui redessinera tant les contours que le cœur du quartier des Chapélies. Pour que les habitants puissent y vivre et y circuler différemment.

Anru4

“Il aurait été inutile de reconstruire à l’identique : les mêmes causes auraient entraîné les mêmes effets“, a déclaré le préfet hier soir. Un des points fondamentaux qui a sous-tendu la réflexion a été la réintroduction d’une mixité sociale. Ainsi, ce sont des logements d’un autre type, offrant différents statuts qui sont reconstruits. Des maisons individuelles et des logements collectifs sur les sites associés et in situ, des locations (PLUS et PLAI), en accession sociale (PSLA) et directe (VEFA).

Les logements répondent tous aux normes de Très haute qualité environnementale (THQE). “L’enjeu était de ne pas dégrader le taux d’effort des ménages”, explique le maire. “Auparavant, les logements qui étaient plus spacieux mais moins bien isolés, coûtaient chers en charge. Aujourd’hui, grâce à des technologies innovantes, celles-ci sont réduites. “Si les loyers augmentent, les charges, pour lesquelles il n’existe pas d’aide, diminuent”,  note le maire. Il en va ainsi de la chaufferie au bois qui pourrait être installée aux abords de la patinoire et qui rayonnera non seulement sur les Chapélies mais aussi au-delà jusqu’à la caserne Brune.

Anru demolition HLM1De plus, avec la signature de la charte locale d’insertion en 2008, des personnes en difficultés participent à la rénovation du quartier grâce à des contrats de travail signés avec les entreprises. Plus de 15.000 heures de travail ont ainsi favorisé l’insertion des personnes en situation précaire, en priorité celles des quartiers. Certaines entreprises ont même dépassé le nombre d’heures fixées dans la charte.

En concertation avec les habitants, des projets vont voir le jour. Les bandes cyclables seront aménagées sur une partie des trottoirs, des jeux pour enfants seront installés et un marché hebdomadaire, plébiscité par une grande partie des habitants du quartier, pourrait voir le jour. De même, beaucoup voulaient voir des commerces se développer. La CCI qui réfléchit à cette implantation, opterait plutôt pour des commerces proposant simultanément plusieurs services. En même temps que le quartier, plusieurs structures sont ou s’apprêtent à être rénovées. C’est le cas du centre Raoul Dautry, ainsi que du multi-accueil. Le changement amorcé modifiera donc en profondeur le quartier et surtout la vie des personnes qui y résident. Restera après aux habitants à se l’approprier.

Anru demolition HLM2

Anru demolition HLM4

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Mot clé

Laisser un commentaire