L'actualité en continu du pays de Brive


Les Chapélies en fête

Fête des Chapélies

En terre d’ovalie, il ne saurait y avoir de fête sans qu’il soit question de rugby. Et donc il y en a eu à la fête de quartier des Chapélies. Tout comme des danses, des jeux surdimensionnés, des percussions, des tatouages au henné, des cornes de gazelle et du thé à la menthe, excellent le thé!

les jeuxEn raison des travaux, la fête a dû cette année trouver refuge du côté de l’école Thérèse Simonet, sur l’esplanade du gymnase. Soleil plombant au rendez-vous. Comme des îlots posés sur la pelouse, une dizaine de tentes ont abrité les convives d’un repas brochettes convivial.

Les habitants ont continué de squatter l’ombre des tentes pendant presque tout l’après-midi. Excellent poste d’observation pour écouter la classe de percussions du conservatoire qui a ouvert le bal des animations. tatouage au henné“On dirait qu’il y a un peu moins de monde que les autres fois”, constate un habitué. Il faut dire que beaucoup ont déserté la fête pour se rendre en ville à la manifestation en réaction contre le blocus de Gaza et l’assaut menés par les Israéliens contre les bateaux de l’aide humanitaire. Ceci explique-t-il cela?

Les danses, elles, ont suivi le programme prévu et occupé le devant de la scène, se succédant dans les âges et les genres, devant un public tout conquis. Les gamins se sont égaillés sur la pelouse, jouant au rugby ou aux jeux surdimensionnés.

danseuses

Le club Courteline en avait profité pour montrer le travail de ses ateliers en affichant des photos et son livre collectif. Quelques cuisinières expertes avaient préparé des pâtisseries orientales. Le thé à a menthe coulait à volonté et l’après-midi s’en est ainsi allé, nonchalamment.

 danseuses africaines

Fête de quartier aux Chapélies

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire