L'actualité en continu du pays de Brive


Les avocats en ordre de bataille dans des nouveaux locaux

Les nouveaux locaux de l'ordre des avocats se situent rue Bernard Patier, à deux pas du tribunal

Ce matin, les nouveaux locaux de l’ordre des avocats étaient inaugurés rue Bernard Patier, à deux pas du tribunal briviste. Pour l’heure, c’est encore officiellement l’ordre des avocats du barreau de Brive mais, dès le 1er janvier prochain, disparition du tribunal de Tulle oblige, il s’agira de l’ordre des avocats du barreau de la Corrèze.

Antoine Lamagat pendant son discoursA compter de début 2011, le nouveau barreau de la Corrèze naîtra suite à la disparition du tribunal de Tulle. Les locaux de l’ordre des avocats, inaugurés ce matin à Brive, rue Bernard Patier, accueilleront donc les avocats de Brive mais aussi ceux de Tulle.  Sans oublier les justiciables, tout à fait en droit d’aller chercher quelques informations dans cette “maison des avocats”, comme la nomme le bâtonnier Antoine Lamagat.

Ce dernier, dans son discours, non sans avoir précisé que le regroupement des avocats de Brive et de Tulle était “la conséquence d’une réforme qu’on n’a pas souhaitée”, a expliqué la nécessité d’avoir, pour l’ordre, des nouveaux locaux “susceptibles d’accueillir une centaine d’avocats dans de bonnes conditions, avec la possibilité d’organiser des réunions, des assemblées générales ou de la formation.”

L'assistance, essentiellement des avocats, dont des représentants des barreaux de Tulle et de Limoges

Revendiquant le souhait que “les justiciables puissent se sentir chez eux dans cette maison des avocats”, Antoine Lamagat a rappelé que “les avocats ne travaillent pas pour eux mais bien pour les usagers, avec le souci de les défendre au mieux.”

Le maire de Brive, Philippe Nauche, s’est “réjouit  de la proximité qui continuera d’exister entre les habitants de notre territoire et la justice” mais a également tenu à préciser qu’un certain nombre d’activités “devraient durablement se tenir à Tulle et à Ussel afin d’offrir une justice de proximité à l’ensemble des habitants du département“.

Sa conclusion, applaudi par l’assistance où on pouvait apercevoir des représentants des barreaux de Tulle et de Limoges, fut une citation d’Antoine Génin-Lajoie: “Rien n’éblouit comme l’art de la parole, et c’est le plus souvent parmi les avocats qu’on rencontre les hommes et les femmes qui exercent ce talent avec le plus de puissance.”

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Mot clé

Laisser un commentaire