L'actualité en continu du pays de Brive


Les Ardents Éditeurs fêtent leurs 10 ans

C’est une maison d’édition, basée à Limoges, bien ancrée dans sa région et qui en valorise l’identité et la richesse. Rencontre avec Jean-Marc Ferrer, son directeur et fondateur, présent à la Foire du livre de Brive, avec force auteurs représentants ses diverses collections.

Pas une Foire qu’il n’aura manqué depuis dix ans. Juste une décennie pour se constituer un catalogue de 82 titres signés par une trentaine d’auteurs. Des romans, des ouvrages d’art, de patrimoine, d’histoire avec ou sans majuscule, de la BD et autres, qui doivent tous répondre à l’incontournable exigence de son fondateur. Car en passionné, historien de formation et amoureux des belles choses de surcroît, Jean-Marc Ferrer ne transige pas avec la qualité. Quitte à prendre s’il nécessaire quelques risques qu’il assume. “J’aime bien aussi les projets casse-gueule, ceux rejetés par d’autres, surtout si je sens l’auteur très engagé dans son projet.” Et sa ligne a su conquérir le cœur du public.

Vous l’aurez compris, dans les jumelles de Jean-Marc Ferrer, point de ce qu’on nomme littérature terroir ou régionale. Il se revendique par contre “éditeur en région”, obéissant à cette perception de décliner l’universel ou le national à travers le ressenti de ceux qui s’expriment dans la région. Sa façon de “contribuer à participer à la diversité culturelle”. Jean-Marc Ferrer dit ainsi faire “des livres de garde“, empruntant avec humour au domaine du vin, surement en fin œnologue qu’il doit être. C’est cette quête qui l’a poussé, lui-même auteur et chercheur, a monté sa maison d’édition, trouvant que “cette région ne savait pas se vendre”.

Sans se vanter, il serait même un peu découvreur de talents. Ainsi avec Franck Bouysse qui emmagasine aujourd’hui les prix (des lecteurs de la Ville de Brive, Polar SNCF…) et dont il a publié les trois premiers romans (la trilogie des Mystère H) qui vont sortir en poche. À suivre aussi, le jeune dessinateur Michaël Bettinelli qui invoque des vieux contes limousins et autres ténébreuses histoires pour les retranscrire façon Manga à la française. Grand succès auprès des jeunes qui peuvent ainsi partager un peu de la mémoire de leurs aînés.

Le catalogue très éclectique compte aussi des beaux livres comme Les sites remarquables du Limousin et sa déclinaison corrézienne. Ou le premier livre d’édition du sculpteur Marc Petit qui n’avait connu que des publications de galerie. Au déclenchement, toujours une rencontre, une émotion et une “passion ardente” du livre et du partage qu’il lui fait également apprécier la Foire du livre de Brive: “c’est une foire avec des lecteurs qui n’ont pas d’idée préconçue. Ils achètent le Goncourt comme des auteurs qu’ils ne connaissent pas forcément”. Une pluralité émancipatrice.

Les Ardents Éditeurs sont présents cette année sur deux stands, en L16 pour la littérature, et en jeunesse pour son dessinateur BD. Infos sur lesardentsediteurs.com.

Infos sur foiredulivredebrive.net.

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter nos précédents articles:

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

Laisser un commentaire