L'actualité en continu du pays de Brive


Les ambassadeurs de tri sur le terrain des fermentescibles

Le secteur de Bouquet va bientôt expérimenter la collecte des biodéchets, à l’image de ce qui est mené aux Rosiers mais sur des modalités encore plus affinées. Les ambassadeurs de tri se rendent d’ores et déjà chez les habitants afin de les sensibiliser à l’usage du bio-seau. 2.000 foyers sont concernés.

Ils sont actuellement 5, connaissent parfaitement leur terrain et sont roués au contact. Il n’en faut pas moins pour arpenter les rues en prêchant le tri des ordures ménagères. Et notamment des fermentescibles. Avec la loi de transition énergétique, leur collecte généralisée deviendra obligatoire en 2025. La Ville, l’Agglo et le SIRTOM mettent au point cette collecte en testant différentes modalités possibles.

Alors que l’expérimentation lancée en novembre 2016 pour un an sur les Rosiers se poursuit, avec une adhésion des habitants dépassant celle escomptée, voilà qu’une nouvelle expérimentation va démarrer courant octobre, pour un an également, sur le secteur de ramassage de Bouquet.

Rappelons que, comme leur nom l’indique, ces déchets fermentescibles, appelés aussi biodéchets, ont la capacité de pourrir et à ce titre sont susceptibles d’être valorisés en compostage. Il s’agit des restes alimentaires, épluchures de légumes ou de fruits, café ou thé, même avec leurs filtres ou sachets, viandes et poissons, coquilles et coquillages, plats périmés sans emballage, essuie-tout, fleurs fanées, petits débris végétaux, cartons souillés… Autant de déchets que nous jetons dans la poubelle. Mélangés avec les ordures ménagères, ils deviennent polluants pour l’air, le sol et l’eau lorsqu’on est contraint de les incinérer ou de les enfouir. Alors même qu’ils pourraient être compostés. Un véritable or brun dont on se prive et qui pourrait servir à produire pour nourrir demain.

Sur le secteur de Bouquet, quelque 2 000 foyers sont concernés. Les ambassadeurs du tri sillonnent le terrain pour sensibiliser les habitants, les informer des consignes et des modalités de tri de ces fermentescibles. L’expérimentation dans ce secteur va permettre de tester de nouvelles modalités de collecte. Chaque foyer sera équipé comme aux Rosiers d’un bio-seau ajouré et de sacs en papier pour la pré-collecte chez soi.

Le ramassage se fera à partir de bacs roulants, de 60 litres pour l’habitat individuel, de 120 et 240 litres pour le collectif. Deux collectifs testeront une procédure particulière avec un point de regroupement dans une colonne dont l’ouverture sera actionnée par badge. Autre changement : un camion unique qui collectera toutes les semaines en une fois ordures ménagères et biodéchets dans des compartiments séparés.

Infos au 05.55.18.15.07 ou collectedesfermentescibles@brive.fr ou ambassadeur.brive@gmail.com.

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Sylvain MARCHOU

Laisser un commentaire