L'actualité en continu du pays de Brive


Les 10km de Brive prennent un nouveau départ

Doux euphémisme pour cette 21e édition de Courir à Brive qui aura lieu vendredi 24 mai! Il y aura des nouveaux départs au stadium, lieu également des arrivées, suite aux travaux en cours salle Brassens, mais aussi des nouveaux parcours enfants comme adultes, la création de sas de départ au temps, les minimes accèderont à la cour des grands… Et surtout, il n’y aura plus qu’une seule course 10km où les amateurs d’un jour côtoieront les internationaux. Autant de changements que l’on doit à une nouvelle équipe d’organisation.

C’est donc une année de grands changements pour la manifestation populaire. Jean-Pierre Toulzac, cheville ouvrière de Courir à Brive depuis de nombreuses années, a passé le relais à une équipe de compères, quatre amoureux de la course à pied tout aussi passionnés qu’expérimentés, des “Noirs et Blancs” bien sûr: Joël Massias, Christophe Phélizon, Frédéric Chabrier et Lilian Maigne. Des noms connus des amateurs de la discipline.

Ce n’est pas la transition la plus facile“, reconnaît Lilian Maigne. Avec une contingence de taille: les travaux de réhabilitation de la salle Brassens sur la Guierle, jusqu’ici point névralgique de la manifestation. “Nous avons dû nous délocaliser au stadium. Du coup, nous avons monté une nouvelle formule.

Les courses enfants se dérouleront dans l’enceinte sécurisée du stadium: 6 courses à partir de 18h05, par tranches d’âge, de micro-poussin(e)s (6 et 5 ans) sur 500m à benjamin(e)s (12-13 ans) sur 1.900m. Nouveauté également, les minimes entrent en quelque sorte dans la course des grands: leurs 3.200m emprunteront une partie du parcours des 10km, avec un départ à 20h30 de l’avenue de Paris (après un échauffement encadré obligatoire au stadium) pour une arrivée au stadium. Ce sera pour eux un avant-goût de ce qu’ils feront une fois cadets, intégrés dans la course des 10km.

Quand au 10km, il n’y aura plus deux courses, l’une populaire drainant le plus grand nombre, l’autre grand prix avec l’élite, mais une seule. “Tout le monde participera à la même course.” C’est dans l’air du temps. Aujourd’hui, les courses rassemblent tous les niveaux. Corollaire: les organisateurs ont prévu un sas de départ prioritaire, réservé à ceux qui couvrent habituellement la distance en moins de 40 minutes et à celles qui la font en moins de 45 minutes. Donc les meilleurs devant, avec les incontournables Kenyans, et ainsi de suite en fonction des ballons d’allure de 40′ à 1h, toutes les 5 minutes. Chacun pourra ainsi courir à son rythme, voire se pousser un peu et tenter de battre son record. “La formule permet de régler ce problème d’arrivée fictive sur la populaire.” Tous ceux qui arrivaient en moins de 42′ basculaient dans le classement du grand prix, de fait ceux que l’ont applaudissaient comme les premiers n’étaient pas ceux qui allaient être récompensés… Question de crédibilité!

Ce nouveau parcours des 10km partira à 20h30 de l’avenue du 8 Mai 1945 pour filer vers le pont du Buy, le boulevard Voltaire, l’avenue maréchal Bugeaud, la partie de la première ceinture pour embrancher sur le quai Tourny, revenir par l’avenue Maillard, l’avenue de Paris, le tour des boulevards pour bifurquer sur la rue Dalton, puis à nouveau le boulevard Voltaire, l’avenue maréchal Bugeaud et faire un deuxième tour en filant cette fois au bout de la rue Dalton sur l’avenue Léo-Lagrange et entrer dans l’enceinte du stadium pour une arrivée sur la piste d’athlétisme. “C’est un parcours plaisant, moins répétitif et donc moins rébarbatif pour les coureurs, en deux boucles au lieu de trois précédemment. Il offre la possibilité de faire de meilleurs chronos.” Autre avantage: “On ne fermera le centre-ville que pendant 1 heure 30 au lieu de 3 heures avec les deux courses consécutives. Les festivités finiront aussi moins tardivement.” Finalement les travaux de réhabilitation ont du bon: sans cette délocalisation, il n’aurait pas été possible de passer à une seule course. Dans cette configuration, on a calculé que ceux de tête rattraperaient juste en 2 tours les tout derniers.”

Les coureurs ne demandent qu’à tester cette nouvelle formule. Quid du public qui se concentrait jusque là sur la Guierle et l’avenue de Paris? “On aimerait attirer autant de monde sur le stadium“, espèrent les quatre mousquetaires. Il y aura des animations, buvette, grillades… et même de faire venir un ou deux groupes. A noter aussi que la manifestation se donne un aspect solidaire à travers un partenariat avec l’Adapei (Association départementale de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis). “Pour nous, c’est une façon de mieux faire connaître l’association et de casser les barrières. L’an prochain, nous avons prévu d’augmenter l’inscription d’un euro et de leur reverser cette somme.”

Justement côté inscriptions, à partir du 13 mai, il y a aussi du nouveau: les engagements ne se feront plus au magasin MLK, mais au club house du CAB athlétisme. Ou en ligne sur le site courirabrive.fr. L’inscription est toujours de 12 euros (avec t-shirt technique pour les 1.500 premiers), majorés de 3 euros dans les derniers jours. De 8 euros pour les minimes et de 3 euros pour les courses enfants.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire