L'actualité en continu du pays de Brive


Léo Lassudrie, paraplégique après un accident, témoigne à travers la France de son expérience et de sa guérison

Victime d’un terrible accident de moto cross en 2020 qui l’avait laissé paraplégique, Léo Lassudrie, 21 ans, est un miraculé. Aujourd’hui, il remarche sans aide technique. Les séquelles sont encore visibles mais les progrès sont extraordinaires. Avec son ami Théo Blanchard, qui l’a toujours soutenu, les deux étudiants en dernière année à l’INISUP de Brive se lancent dans un projet de fin d’étude afin de partager l’expérience de Léo et de donner espoir à ceux qui, comme lui, ont connu le même genre d’épreuve. Ce projet va les mener aux quatre coins de la France à l’aide d’un camping car. L’aventure débute le 17 avril et devrait durer environ cinq mois. Projet financé grâce à une dizaine de partenaires, les deux amis cherchent encore un peu de soutien via une cagnotte en ligne. Rencontre.

Léo et Théo

Le projet baptisé “On dit cap sur le partage” est celui de Léo Lassudrie et de Théo Blanchard, étudiants en dernière année à l’INISUP de Brive. En 2020, Léo est victime d’un grave accident de moto cross et se retrouve paraplégique. A 18 ans seulement, cet accident est une tragédie. Mais Léo s’accroche. D’abord en réanimation à Limoges, il rejoint le centre de soins de suite et de réadaptation de la Tour de Gassies situé dans la banlieue bordelaise où sa rééducation va se dérouler. Petit à petit et au prix d’immenses efforts et d’une volonté de fer, Léo progresse, accompagné par l’équipe médicale et soutenu par sa famille et ses amis.

Après deux ans passés à Bordeaux, il ressort débout, marche sans soutien technique et reprend ses études à Brive. A travers ce projet Léo, accompagné de son ami Théo, souhaite partager son expérience, rencontrer des personnes « inspirantes » qui comme lui, ont traversé le même genre d’épreuve, aller à la rencontre de jeunes écoliers, collégiens ou lycéens et donner des conférences. Ils ont découpé la France en quatre zones et vont voyager dans un camping car. De ces rencontres, de ces recueils de témoignages, Léo et Théo en garderont traces à travers des reportages filmés qui seront ensuite diffusés sur les réseaux sociaux. « Quand j’étais seul dans ma chambre en rééducation, il n’y avait que ces moyens pour communiquer avec l’extérieur et avec des personnes ayant vécu la même chose que moi. On y parlait de nos difficultés, de nos progrès, de nos espoirs… ou non », explique Léo. Suivi sur les réseaux sociaux par plus de 300 000 personnes, Léo entend bien toucher un maximum de personnes grâce à “On dit cap sur le partage”, afin que tous ceux qui traversent une tragédie gardent espoir.

Après la fin de leurs études, Léo devrait continuer ce projet, Théo prendra sans doute une autre direction mais, comme il l’a toujours fait, il continuera à aider et soutenir son ami.

Il est toujours possible d’aider au financement du projet que vous soyez un particulier ou une entreprise. Le lien de la cagnotte : https://www.helloasso.com/associations/recits-d-histoires/collectes/un-tour-de-france-au-nom-du-handicap

Pour suivre le projet “On dit cap sur le partage” et son évolution : Instagram.
Contact : onditcapsurlepartage@orange.fr ou 06.31.36.67.04

 

Julien Allain, Photos : Fatima Kaabouch

Julien Allain, Photos : Fatima Kaabouch

2 commentaires

Laisser un commentaire

dix − cinq =