L'actualité en continu du pays de Brive


L’égalité professionnelle femmes-hommes en concours d’éloquence

intro-egalite-homme-femme

Les collégiens de 3e de Jean Moulin et Jean Lurçat vont rivaliser sur le thème de l’égalité professionnelle femmes-hommes lors d’un concours d’éloquence vendredi 1er avril à 14h à l’amphithéâtre du campus universitaire. Un concours qui ne devrait pas manquer d’humour. Ouvert à tous.

 

Pour les collégiens, ce concours d’éloquence est l’aboutissement d’un travail de réflexion débuté en février dernier (lire notre article en cliquant ici). Individuellement ou par petit groupe de 3 ou 4, sous forme de saynètes ou d’intervention orale, les élèves vont ainsi mettre en lumière les inégalités qui perdurent encore entre femmes et hommes dans le milieu professionnel.

Ce projet est le deuxième développé par la Ville sur ce thème avec des élèves en fin de collège. Pourquoi avec des 3e? Justement par ce que c’est une année cruciale pour l’orientation et ce projet a pour objectif d’amener les élèves à prendre conscience de l’étendue des choix qui s’offrent à eux s’ils identifient et dépassent les stéréotypes de genre qui constituent un réel frein à l’égalité entre les filles et les garçons en termes d’orientation et de choix de métiers.

Trop souvent encore ces stéréotypes peuvent réduire ou interdire certains choix professionnels. En effet, si tous les métiers sont mixtes en théorie, seuls 17% d’entre eux peuvent être réellement considérés comme tels, c’est-à-dire comportant entre 40% et 60% des deux sexes. Et encore ces métiers ne représentent-ils que 16% des emplois. Tous les élèves de 3e des deux établissements, soit environ 160 collégiens, ont d’abord été sensibilisés sur cette construction des idées reçues et leurs conséquences lors d’une intervention en février dernier de Thierry Benoit, fondateur de l’association La Boucle, et directeur des études du diplôme « conseiller-ère/référent-e égalité entre les femmes et les hommes” à Paris III et VI. Une classe de chaque établissement a été désignée pour le concours, libre aux élèves de se porter candidat. Libre aussi à eux de choisir la forme de leur présentation. L’ensemble des interventions devrait durer un peu plus de deux heures et le résultat de ce concours d’éloquence sera aussitôt proclamé.

Le jury sera présidé par Sandrine Maurin, adjointe au maire en charge de la cohésion sociale, et sera composé de Thierry Benoit, fondateur de l’association La Boucle, et directeur des études du diplôme « conseiller-ère/référent-e égalité entre les femmes et les hommes” à Paris III et VI et qui est intervenu en février auprès des 160 collégiens des deux établissements, Anne-Marie Chastre, chargée de mission Droit des femmes et égalité à la DDCSPP de la Corrèze et David-Alexandre Darnault du CHRS Solidarelles.

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire