L'actualité en continu du pays de Brive


L’école Saint-Germain 2 a fait sa rentrée

intro rentree scolaire

En ce jeudi 1er septembre de rentrée scolaire, le maire Frédéric Soulier a consacré sa journée à se rendre dans plusieurs écoles de la ville. En commençant par Saint-Germain 2 qui a repris du service pour accueillir les 5 classes élémentaires transférées du Pont Cardinal. Il y a également partagé le repas avec les enfants dans leur toute nouvelle cantine.

 

rentree 2“Tout s’est bien passé”, se félicitait Valérie Taurisson, adjointe en charge de l’enseignement qui accompagnait le maire et l’inspecteur de l’Éducation nationale Sylvie Marceau, dans cette tournée de rentrée. Le fait est qu’à 8h45 ce matin, les 5 classes élémentaires transférées du Pont Cardinal avaient toutes sereinement intégré leur salle respective, repeinte et équipée de TBI.

Afin de familiariser les enfants à leur nouvel univers, leurs enseignants avaient démarré par une visite guidée de l’école dans ses moindres recoins. Pour l’anecdote, la cloche du Pont Cardinal a même suivi dans le déménagement. Une demi-heure plus tard, toute appréhension était dissipée et les élèves attaquaient le copieux programme de reprise affiché au tableau: préparation du matériel, expression orale et écrite en racontant ses vacances (un indémodable), calcul, instruction civique, géographie, maths, lecture…

mme taurisson console une petite fille“Quand on change d’école, ça déstabilise tout le monde”, admettait Valérie Taurisson. “Les parents étaient récalcitrants au départ, c’était sentimental. Pont Cardinal était certes un très beau bâtiment, mais qui ne respectait plus les normes. Nous avons organisé plusieurs visites pour les rassurer, dont une ultime encore hier soir, avec quelques derniers ajustements. Les parents étaient étonnés de la rapidité avec laquelle ont été menés les travaux et au final contents. Ici, toutes les classes sont sur le même niveau et ont un accès sur la cour.”

Il faut dire que les services municipaux n’ont pas ménagé les efforts pour réaliser les travaux demandés et que tout soit prêt le jour J. “Les locaux étaient déjà en bon état”, reconnait l’élue. Le transfert n’en a pas moins nécessité pour la Ville d’importants travaux. Ne serait-ce que pour apporter une solution au problème de sécurité des abords du groupe scolaire. Ont ainsi été aménagées des zones plateau côté rue Mozart comme rue Berlioz et des places dépose minute.

cantineOutre les travaux de rafraichissement des classes et bureau du directeur, de la réfection des sanitaires garçons, le plus gros des travaux aura concerné l’aménagement d’une nouvelle cantine. Si l’on ajoute la réfection programmée de l’ancien restaurant scolaire pour ceux de Saint-germain 1, l’aménagement se monte à 247 000 euros.

“C’est un meilleur confort pour les enfants qui déjeunent désormais sur place, alors qu’auparavant un tiers d’entre eux devaient prendre le car pour se rendre à la cantine des Boriottes.” Le maire et sa délégation auront d’ailleurs apprécié l’installation en partageant le repas avec les élèves. Au menu du jour: carottes râpées, rôti de dinde et pommes de terre sautées, yaourt à la vanille et gâteau basque.

“Ce transfert est une première étape”, rappelait l’inspectrice de la circonscription Brive urbain. L’Éducation nationale a en effet opté pour la fusion des deux entités élémentaires sur Saint-Germain. “Nous avons demandé aux enseignants de travailler dès cette année sur cette fusion pédagogique pour qu’elle soit effective à la rentrée 2017.” A la grande satisfaction des élus, l’élémentaire “Saint-germain Pont Cardinal” (c’est son intitulé temporaire) aura dans ce transfert maintenu ses effectifs autour des 120 élèves.

classe la salle clissDurant la journée, le maire aura également visité la maternelle contigüe et l’élémentaire Saint-Germain 1, la maternelle du Pont Cardinal restée sur site, l’ensemble La Salle, la maternelle Jean de la Fontaine et le groupe scolaire de Bouquet.

Aujourd’hui, quelque 3.400 élèves ont ainsi repris le chemin des 27 écoles publiques que compte la ville. “Les effectifs sont stabilisés”, souligne le maire Frédéric Soulier pour qui “la vraie campagne que Brive devra mener, c’est de relever sa démographie”. D’où d’ailleurs ces mesures de regroupement. “Nous sommes amené à réfléchir pour que les enfants soient heureux à l’école et les parents rassurés.”

pano classe La Salle

pano maire cantine

quand je serai

rentree 2

rentree 3

un enfant veut la cravate du maire

rentree 4

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire