L'actualité en continu du pays de Brive


L’école est finie aussi pour les coccinelles de l’école Jules Ferry

 

Ce matin, avant de partir en vacances, les élèves de l’école Jules-Ferry impliqués dans l’élevage de coccinelles au Centre de ressources technologiques et scientifiques (CRTS) ont relâché leurs coléoptères invendus à la Roseraie. Les insectes rouges à points vont débarrasser les fleurs de leurs pucerons.

Les coccinelles raffolent des pucerons, elles en sont d’ailleurs leurs principaux prédateurs. Elles sont donc bien utiles pour tous les jardiniers qui souhaitent éviter de recourir aux produits chimiques et opter pour ainsi pour une véritable lutte biologique. Depuis plusieurs années maintenant, le CRTS implique des élèves de l’école dans l’élevage et la commercialisation des coccinelles. Dès le mois d’avril, ils font pousser des féveroles qui sont parasités par les pucerons lesquels sont mangés par les coccinelles.”C’est une bonne approche de l’environnement et de la chaine alimentaire” explique Bernardino Leal Estèves, l’enseignant responsable du CRTS.

Chaque année, plusieurs centaines de coccinelles à 7 points sont ainsi élevées et vendus dans toute l’Europe. Une vente qui permet en retour de faire vivre les nombreux projets menés par le CRTS. Chaque année aussi, avant de partir en vacances, les élèves n’oublient pas de libérer les coccinelles invendues à la Roseraie. Malgré la chaleur déjà cuisante en ce début de matinée, les enfants ont pris le temps nécessaire, manipulant avec grand soin à l’aide de cuillères et pinceaux les petites bêtes pour leur offrir la liberté.

Photos CRTS

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

1 commentaire

  •    Répondre

    Bonsoir cela fait environs cinq ans que je vous avais acheté des larves de coccinelles ! Chaque année elles reviennent et se régalent de pucerons ! Il faut préciser que je ne traite pas mon jardin !

Laisser un commentaire