L'actualité en continu du pays de Brive


L’eau libre en ébullition sur le Causse

Du 23 au 26 mai prochain, Brive accueillera les championnats de France de nage en eau libre ainsi qu’une étape de la Coupe d’Europe. Des épreuves en individuel et relais sur 5km, 7,5km, 10km et 25km! L’élite française et internationale participera à ces compétitions qualificatives pour les championnats du monde de cet été 2019 en Corée du Sud et derrière eux pour les JO de 2020 à Tokyo.

 

10 kms open water race during the 17th European cup in Gravelines, France, on may 31, 2018 , Photo Stephane Kempinaire / KMSPIl y aura incontestablement la fine fleur de la discipline. En tête de liste la Néerlandaise Sharon Van Rouwendall, 25 ans, médaillée d’or sur 10km aux derniers JO de Rio, qui s’entraine dans l’hexagone. Beaucoup aussi de médaillés mondiaux et européens et parmi eux les Français les mieux titrés dont Marc-Antoine Olivier (bronze à Rio sur 10km, or mondial sur 5km individuel et relais mixte), Aurélie Muller (or mondial sur 10km et en relais mixte sur 5km), le champion du monde des 25km Axel Reymond… Et avec eux la relève qui frétille: Logan Fontaine, 19 ans et or européen junior l’an dernier, Océanne Cassignol, 18 ans, or mondial en équipe sur 5km… Sans oublier le prometteur Jean-Baptiste Clusman, et ses deux titres mondiaux junior à Eilat.

Une dizaine de pays seront représentés, avec les grandes nations de la discipline: Allemagne, Pays Bas, Grande Bretagne, bien évidemment la France…  Y compris aussi des nations non européennes comme l’Australie ou le Japon. “Jamais, il n’y aura eu sur notre territoire une telle concentration de médaillés olympiques et de champions du monde“, relève la direction municipale des sports qui y voit “un véritable levier de notoriété pour le bassin du Causse, la Ville et l’Agglo”.

Rendez-vous hautement sportif certes, mais pas que. Le territoire va ainsi bénéficier, hors saison touristique, d’importantes retombées économiques avec plus de 4000 nuitées pour les 600 nageurs, techniciens, juges-arbitres, entraîneurs, élus fédéraux, ne serait-ce que sur ces seuls 6 jours… car l’Australie a déjà confirmé un stage de préparation la semaine qui précède la compétition.

L’événement aura donc “un fort impact positif sur l’économie locale et sur la renommée du territoire”. Un joli vecteur d’image qui sert l’ambition affichée de référencer le Pôle du Causse comme un site d’entrainement et de compétition olympique et paralympique 2020 et 2024. Belle montée en puissance aussi pour les organisateurs, la Ville de Brive et les clubs de natation qui voient ainsi leurs efforts récompensés après avoir accueilli trois années consécutives des étapes de la Coupe de France. Pour ne parler que d’eau libre, puisqu’on vient d’apprendre également la confirmation, pour la deuxième année consécutive, du stage de la FRATRI (association des pays francophones de triathlon) en juin prochain qui drainera sur les rives du lac une trentaine de jeunes triathlètes venus de 10 pays.

Photo Stephane Kempinaire / KMSP

Sur ce sujet, vous pouvez consulter notre précédent article:

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire