L'actualité en continu du pays de Brive


Le vrac de la rue Gambetta se met à l’éco-drive

L’épicerie vrac Day by day rue Gambetta lance son drive auto et piéton, exclusivement en contenants consignés et réutilisables. Des courses à retirer dans les  24 heures. La démarche plus responsable s’inscrit dans cette ère sanitaire. Ouverture demain mardi 1er février à 10h sur Manuela & cie L’éco-drive.

“Le principe de l’éco drive est de proposer les mêmes produits que dans l’épicerie, mais en bocaux et boites consignés. Je vais aussi étendre l’offre de produits, avec une production locale comme des bières artisanales, des confitures, des jus de fruits, des œufs frais bio…”, explique Manuela Garro. “On pousse plus loin encore l’alternative à la surconsommation et au gaspillage généré par les suremballages.”

Du vrac en drive… L’idée lui tenait à cœur depuis un moment. “J’avais déjà envie de la développer il y a trois ans, mais un premier sondage avait révélé que les clients préféraient nettement venir en magasin voir les produits plutôt que de les commander par internet.” C’était avant la pandémie Covid. “Pendant le confinement, nous avons dû nous adapter, nous l’avons mis en place un peu artisanalement. Très ponctuellement, on dépannait en préparant les courses, mais nous devions nous structurer.”

Surtout que les modes d’achat ont évolué. “Aujourd’hui, on constate un changement de consommation: il y a moins de fréquentation en boutique, pas forcément par crainte, mais parce que les gens n’arrivent plus à s’organiser. Il y a le télétravail, les enfants qu’il faut régulièrement garder à la maison parce qu’ils sont cas contacts… et parfois c’est contraignant d’arriver à faire les courses en vrac à l’épicerie. Je voulais permettre malgré tout à chacun de pouvoir réduire son empreinte sur la planète”, constate la commerçante.

Cinq ans après l’ouverture de son épicerie rue Gambetta, Manuela Garro lance donc son éco-drive. La procédure est simple: vous allez sur le site Manuela & cie l’éco drive, vous choisissez produits et quantités, vous payez, vous précisez l’horaire de retrait dans les 24 heures qui suivent et vous passez récupérer à pied ou en voiture votre commande. Les contenants réutilisables sont consignés. Vous avez même un mois pour les restituer.

“Entre la création du site et l’achat de bocaux dédiés, c’est un investissement non négligeable de plus de 8.000 euros.” Manuela Garro a d’ailleurs ouvert un financement participatif sur la plateforme Ulule à hauteur de 3.000 euros. Vous pouvez ainsi soutenir son initiative jusqu’au 23 février. Chaque contribution est la bienvenue, même les plus petites, d’autant qu’il y a des contreparties. “Et ça permet d’alléger les charges au démarrage pour pouvoir proposer plus de bons produits locaux.”

 

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Fatima Kaabouch

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Fatima Kaabouch

Laisser un commentaire

quatre × 3 =