L'actualité en continu du pays de Brive


Le TUCSS charme le public avec son Roi Lion

intro roi lion 1

La magie du célèbre dessin animé a opéré hier soir sur la scène du Théâtre municipal. Pour fêter ses 40 ans, l’association TUCSS (Tujac culturel social et sportif) a offert au public une comédie musicale pleine de charme et de fraîcheur. Saga familia, ambiance de la brousse…

 

ambiance a l entreeLe ton était donné dès le hall du Théâtre où trois percussionnistes accueillaient le public au tempo de leurs djembés. Avec un peu de retard, le rideau s’est levé sur la moiteur d’une savane récréée.

Quelques notes de griot dans le jour qui se lève, puis danseurs et chanteurs ont parachevé le décor. Une impression de foisonnement coloré. D’emblée, le public est lui aussi entré dans la danse, rythmant des mains C’est l’histoire de la vie qui accompagne la naissance de Simba.

Tous les personnages du célèbre dessin animé ont pris forme : le digne roi Mufasa, le sournois et machiavélique oncle Scar, l’insupportable mais loyal conseiller Zazu semant ses plumes à chaque déplacementles désopilants acolytes Timon et Pumbaa, mangouste et phacochère de leur état, le grand amour Nala, le marabout Rafiki un tantinet fantasque… Une saga de la brousse qui ne manquait pas de charme.

rl8Belle performance pour des bénévoles, dont seulement quelques uns avaient déjà touché au théâtre. Il aura même fallu remplacer quasiment au pied levé certains personnages blessés en cours de chemin, dont le rôle principal ! Sur scène en tout, une bonne cinquantaine de bénévoles, parents, enfants, de 6 à 70 ans. Et tout a été fait “maison”, jusqu’aux costumes par des mamans et bénévoles, coiffures et maquillages par d’autres.

“Amusez-vous surtout !”, leur avait recommandé dans l’après-midi lors de l’ultime répétition la comédienne Séverine Garde-Massias qui assurait la mise en scène. Les apprentis artistes ont appliqué la consigne à la lettre. “J’ai le dessin animé dans la peau”, avouait Esteban Pineda, 14 ans, qui interprétait Simba. “Ce que j’aime le plus jouer, c’est de retrouver mon royaume.” Une belle présence sur scène.

rl9Le public quant à lui ondoyait ou scandait au fil des chansons, du Je voudrais déjà être roi ou L’amour brille sous les étoiles au fameux principe de vie Hakuna Matata. “Je suis heureux tout simplement”, répétait à la fin le président Lucien De Carvalho. “On est pas des “pro”, mais ils sont mignons nos petits, ils ont montré qu’ils avaient envie d’apprendre”, s’attendrissait-t-il. C’est vrai qu’il fallait être un peu fou pour oser s’attaquer au Roi Lion. Et pourtant ils l’ont fait et n’ont pas à rougir du résultat. Ou alors de bonheur devant les applaudissements soutenus.

Et comme au TUCSS, on est une grande famille qui dépasse d’ailleurs largement les frontières de Tujac, les “éclopés” en cours de route qui n’auront pu participer jusqu’au bout à la comédie, ont eu droit à monter sur scène pour les saluts. Le spectacle aura indéniablement tissé et renforcé les liens, bien au delà de l’association. “Ça change le regard. La meilleure preuve, on l’a eue ce soir.”

Sur ce sujet, vous pouvez consulter notre précédent article:

pano avec blesses

rl2

rl4

 

pano coeur1

rl1

rl5

rl10

rl11

rl12

rl13

rl15

rl16

pano acteurs1

pano danseurs

pano coeur

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire