L'actualité en continu du pays de Brive


Le triathlon briviste à l’honneur

Le BLT (Brive Limousin triathlon) a été reçu en mairie à l’occasion du titre de championnes de France remporté par son équipe D1 féminine. Le club était venu en force démontrer que la tridiscipline est accessible à tous, jeunes et adultes, hommes et femmes.

 

Trois des championnes étaient venues avec leur trophée rapporté il y a seulement quelques jours de la Coupe de France. C’est cette même équipe féminine qui a permis au BLT de se maintenir 7e au classement des clubs du Grand Prix (lire notre article ici). Et avec elles, il y avait une belle représentation de ce que le club compte comme pratiquants: des jeunes bien sûr, des plus petits aux ados – l’école de triathlon compte quelque 70 enfants – mais aussi des adultes de tous âges, s’adonnant à ce triple sport en compétition ou loisir, et en bénéficiant d’un encadrement professionnel et bénévole.

“C’est le meilleur exemple de réussite que puisse offrir une discipline sportive“, a résumé Philippe Lescure, président de la Fédération française de triathlon, lui même Briviste et cofondateur du club. “C’est une belle reconnaissance pour le club qui symbolise parfaitement la politique de la fédération en matière de performance, de sport pour tous et de sport santé, avec une nette progression des effectifs ces 25 dernières années”, saluait le président fédéral.

“Une complétude à tous les âges”, résume le maire, “qui fait du triathlon un sport en famille, des jeunes pousses à la classe vétéran”. Frédéric Soulier qui se souvient avoir participé en 1986 au premier Triathlon du pays de Brive (épreuve phare du club organisée en juin au lac du Causse), avoue d’ailleurs son “grand respect” pour une discipline dont “la difficulté et l’intelligence est d’associer trois efforts“. Une pratique soutenue par la Ville à hauteur de “120.000 euros par an en aides directes et indirectes”, quantifie le maire.

“Nous nous appuyons aussi sur des partenariats avec le CAB athlétisme et le Club des nageurs de Brive”, rappelle Jean-Noël Sauvezie, président du BLT, “et nous avons mis en place cette année avec le collège Bossuet un pôle excellence qui permet à nos jeunes de pouvoir être libérés pour les créneaux d’entrainement.”

Une discipline qui a donc le vent en poupe et chacun de rêver à l’horizon 2024: et si Brive bénéficiait des éventuelles retombées des JO, en devenant base arrière pour ses pratiques phares comme le triathlon, le rugby, le golf, l’aviron…

“Ce ne sont pas que les jeux de Paris. Ils n’ont de sens que s’ils permettent de développer les pratiques sportives et nous allons faire en sorte que Brive ait sa place dans ce concert”, assure Philippe Lescure qui entend bien jouer de son influence. S’il ne faut pas tarder à se positionner pour cette échéance, le lac du Causse pourrait accueillir à plus court terme, dans les années à venir, la finale des championnats de France universitaires de triathlon… “Nous avons le savoir-faire”, argumente Frédéric Soulier.

Si la tridiscipline vous tente, plus d’infos sur brive-triathlon.com.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire