L'actualité en continu du pays de Brive


Le Théâtre au croisement des festivals en juillet

Cet été, Brive se met en quatre pour accueillir au Théâtre des festivals itinérants, dont une création en résidence. Une volonté de s’ouvrir pleinement sur son territoire. Cette programmation intitulée “Un été au théâtre” a été présentée ce matin en conférence de presse, au théâtre, par Jean-Marc Comas, maire adjoint à la culture, et les représentants des festivals.

“L’idée est de proposer une programmation diversifiée avec des festivals itinérants qui nous entourent”, explique Jean-Marc Comas, maire adjoint à la culture. “Cette volonté répond à l’envie d’enrichir le mois de juillet et à l’exigence d’une ouverture sur le territoire, à l’image de ce qui émerge pour la scène nationale.” Pour Marie-Paule Deschamps de la direction de la culture, c’était “une évidence”: “Les festivals alentour voulaient une présence au Théâtre qui est faiblement occupé en juillet”.

Quatre spectacles sont donc à l’affiche en juillet dans cette programmation. Parmi eux, l’historique pour ne pas dire l’incontournable Festival de la Vézère qui distille ses volutes classiques au théâtre comme aux Trois Provinces depuis 1995. Il y a 2 ans, “grâce aux liens tissés avec la Dordogne autour de la préhistoire “, s’est ajouté le jazz éclectique du MNOP Tour (Musique de la Nouvelle-Orléans à Périgueux). Voilà que cet été la proposition s’enrichit de nouveau avec deux autres festivals bien établis : le raffiné 1001 Notes en Limousin plutôt implanté en Haute-Vienne et le théâtral Festival de la Luzège soufflant du nord de la Corrèze.

“Les festivals frappent à nos portes et veulent coopérer”, se réjouit Jean-Marc Comas. “Nous voulons aller plus loin en proposant un tremplin pour une création qui peut aller jusqu’à la résidence de création, comme cet été avec 1001 Notes. Nous aurons le plaisir d’accueillir Paul Beynet, pianiste de renommée internationale, formé au Conservatoire de Brive, pour un original concert théâtralisé avec la mezzo-soprano Maria Mirante.”

Comme à son habitude, le Festival de la Vézère mise sur un spectacle grand public et familial, Les Ombres errantes, appréhendant la musique classique par un biais original, l’ombromanie, avec qui plus est un spécialiste ayant travaillé pour le Cirque du Soleil comme pour le Crazy Horse. Un spectacle assorti dans l’après-midi à 15h d’un atelier pour les enfants de 8 à 12 ans (sur réservation préalable, nombre de places limitées, tarif de 5 euros). MNOP distillera son concert phare rassemblant pour le 300e anniversaire de la Nouvelle Orleans des pointures du genre ou plutôt des divers genres, jazz, funk, soul… New Orleans Funky Review est un plateau aussi unique qu’exceptionnel avec en première partie le très discret Little George Sueref, qui reste une référence pour toutes les influences qu’il aura apporté à ses musiques. Fort de ses 32 ans d’existence, le Festival de La Luzège a lui aussi choisi sa création maîtresse pour sa présence à Brive: elle est constituée de deux pièces courtes de Feydeau revisitées, Feu la mère de Madame et Hortense a dit je m’en fous, avec une mise en scène là aussi très originale du Bottom Théâtre, dans laquelle le public est pris à témoin de ce huis-clos.

Une programmation qui invite donc à se laisser bercer par le plaisir de la découverte. La présentation est de bon augure pour cette première saison qui a vu spontanément des liens se tisser autour de la table entre les représentants des festivals. “Nous sommes un lieu de passage du tourisme, une sorte de camp de base”, a comparé Jean-Marc Comas. “Nous voulons assurer un rayonnement propre à attirer vers notre région, géographiquement en marge de la Nouvelle Aquitaine. Même si nous n’avons pas la LGV, le train de la culture passe bien par Brive.”

————

Les 4 spectacles

Jeudi 12 juillet à 20h30
Spectacle musical
Festival de la Vézère
28 et 15 euros
Les Ombres errantes
05.55.23.25.09 et festival-vezere.com

Mardi 17 juillet à 20h30
Concert de jazz
Festival MNOP
Gratuit sur réservation au 05.55.18.18.39
mnop.fr

Samedi 28 juillet à 20h
Concert théâtralisé
Festival 1001 Notes
Première de la création
25 à 15 euros
Le pianiste qui m’aimait
festival1001notes.com

Mardi 31 juillet à 20h30
Théâtre de Feydeau
Festival de la Luzège
Feu la mère de Madame et Hortense a dit je m’en fous
12 et 8 euros, gratuit moins de 8 ans
05.55.27.90.57 et laluzege.fr

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire