L'actualité en continu du pays de Brive


Le règlement du PLU présenté aux Brivistes

Présentation du règlement du PLU hier soirHier soir, la salle d’honneur de la mairie avait fait le plein à l’occasion d’une nouvelle réunion publique sur le Plan local d’urbanisme. Avaient précédé deux autres phases de concertation sur le diagnostic le 1er octobre dernier et sur le Plan d’aménagement et de développement durable (PADD) le 1er février. Cette fois-ci, il s’agissait de présenter aux Brivistes la phase 3 de l’opération, à savoir la traduction réglementaire.

Philippe Nauche hier soir face aux Brivistes venus s'informer sur le PLUDes ateliers de travail avec les conseils de quartier se sont déroulés le 3 mai dernier pour évoquer la phase réglementaire du PLU. Remarques et propositions ont alimenté l’élaboration du document. Hier soir, le cabinet Citadia a présenté les orientations d’aménagement du PLU, le zonage, le règlement, la mise en œuvre du projet dans l’espace et le temps, et la traduction des objectifs du PADD. Rien n’est encore définitif, puisque l’élaboration du PLU se poursuit.

« Que les choses soient claires: on vous présente ce soir le travail technique du cabinet Citadia sur le futur règlement du PLU. Ce sont des données générales. On n’en est pas encore à l’étude à la parcelle. » L’introduction du député-maire Philippe Nauche aura d’emblée inhibé les envies (potentielles) de l’assistance de poser une question sur une parcelle précise. Terrain constructible ou non constructible, c’est évidemment l’un des soucis majeurs des propriétaires. Notamment ceux du quartier de Fadat ou du Sud de la commune, où les modifications, dans un sens ou dans l’autre, pourraient être assez nombreuses.

« On a reçu pour l’instant entre 150 et 200 demandes de dézonage, et elles seront examinées une par une », a explique le maire. « Chaque propriétaire pourra solliciter un examen de ses parcelles entre le 1er juillet et le 30 septembre. Le gros des modifications se fera dans le Sud de la commune où nous souhaitons éviter le mitage pour préserver les espaces naturels, sans pour autant freiner le développement des villages existants en permettant de construire dans leur continuité. »

La salle d'honneur avait fait le plein hier soir

Denis Leddet, du cabinet Citadia qui accompagne l’élaboration du PLU, l’assure: « On ne va rien révolutionner. L’actuel Plan d’occupation des sols marche plutôt bien, on va donc s’inscrire dans la continuité. On procède à un ajustement du document d’urbanisme plutôt qu’à une remise à plat. »

Denis Leddet, du cabinet CitadiaPour le technicien, « un PLU, ça va bien plus loin que de savoir si telle ou telle parcelle sera constructible ou pas. C’est une vision globale ». Et voila l’homme parti pour un long discours sur l’esprit du PLU: continuité des zones urbaines, réintroduction de zones agricoles, gestion maîtrisée du développement des coteaux Nord et Sud en prenant en compte leurs caractéristiques (topographie, patrimoine à protéger, identité des villages, etc.), nouvel équilibre entre espaces naturels, espaces agricoles et développement urbain, etc. Sur l’écran installé dans la salle d’honneur, une projection du projet de plan de zonage. Des tas de couleur, pour les zones urbaines, celles à urbaniser, les zones naturelles ou agricoles, les espaces boisés classés, etc.

« Chaque zone sera régie par 14 articles », détaille encore Denis Leddet face à un public attentif: « Occupations autorisées, occupations interdites, aspect extérieur, plantations et espaces libres, implantation sur les voies, limites séparatives, hauteur maximale, desserte par les réseaux, accès, stationnement, coefficient d’emprise au sol, coefficient d’occupation du sol ». On le voit, un PLU prend en considération nombre de paramètres. Et tout le monde est concerné, du particulier aux collectivités en passant par les entreprises.

Le public a pu s'exprimer

Après 45 bonnes minutes d’explications, les doigts ont mis un peu de temps à se lever dans l’assistance pour poser des questions. Malgré tout, la discussion aura bien lieu. Seront évoqués, entre autres, la prise en compte de la topographie des terrains, la notion de mixité sociale (également présente dans le PLU) ou encore le lien entre le réseau d’assainissement existant et les zones à urbaniser.

« Nous souhaitons purger le plus de contentieux possibles entre le 1er juillet et le 30 septembre avant l’approbation du PLU par le conseil municipal », a prévenu le maire. Après consultation des personnes publiques associées et une enquête publique, le PLU devrait être définitivement adopté en juin 2011.

Les propriétaires souhaitant avoir plus de détails sur le PLU, et notamment le Plan de zonage, pour l’heure non définitif, peuvent se renseigner au local Urba’Brive, 7 boulevard du Salan, lors des permanences les lundis et vendredis de 14h à 17h30 et les samedis 12 juin et 26 juin de 9h à 13h. Les documents du PLU y sont en consultation libre et un registre permet à tous de s’exprimer. Il existe aussi un site internet avec de nombreux documents à télécharger.

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Laisser un commentaire

treize − huit =