L'actualité en continu du pays de Brive


Le protocole de préfiguration du projet de renouvellement urbain de Brive signé hier soir

intro signature anru

Hier soir, la salle du conseil municipal accueillait la signature du protocole de préfiguration du projet de renouvellement urbain de Brive. Des études vont désormais pouvoir être lancées sur les quartiers prioritaires de la ville.

signaturesLa salle du conseil municipal accueillait, hier soir, les signataires* du protocole de préfiguration du projet de renouvellement urbain de Brive, qui s’inscrit dans la droite ligne du Contrat de Ville de la Communauté d’agglomération du bassin de Brive signé le 8 juillet 2015 pour la période 2015-2020.

Ce document stratégique a pour vocation « d’encadrer, fédérer et coordonner les interventions à mener sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville dans leur dimension sociale, urbaine et économique. »

L’élaboration du contrat de ville a permis aux signataires de dresser, ensemble, un diagnostic des quartiers prioritaires (Rivet, Tujac-Gaubre, Chapélies), de déterminer les principaux enjeux et les orientations stratégiques. Les partenaires ont validé le principe d’un contrat construit autour de thématiques regroupées en 4 piliers et complétés d’axes transversaux :

  • Cohésion sociale : réussite éducative, familles et parentalité, santé et accès aux soins
  • Développement de l’activité économique et de l’emploi : emploi, formation, activités économiques
  • Cadre de vie et renouvellement urbain : logement et aménagement urbain, transports et mobilité, prévention de la délinquance
  • Citoyenneté et valeurs de la République : lien social et participation, apprentissage de la citoyenneté

pano

Conjointement à l’élaboration du Contrat de ville, un Plan stratégique local (PSL) a permis d’établir un bilan général des transformations socio-urbaines liées à l’opération de renouvellement urbain des Chapélies ainsi que la définition d’une stratégie d’intervention globale sur les 2 autres quartiers prioritaires.

Répondre aux enjeux et aux objectifs mis en lumière par ce vaste travail d’expertise devrait passer par un Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU).

reunionLe protocole de préfiguration signé hier soir constitue non seulement une étape clé dans la politique menée par la Ville en direction des quartiers mais est également un préalable nécessaire à la conclusion de programmes de travaux et d’une éventuelle convention avec l’Agence nationale de rénovation urbaine.

Cette signature apparaît également comme la formalisation d’un partenariat fort pour lancer deux études préalables à un programme de travaux, pour un coût de 200.000 euros, répartis ainsi : Agence nationale de rénovation urbaine 68.000 euros, Ville de Brive 48.000 euros, Brive Habitat 24.000 euros, Caisse des dépôts et consignations 32.000 euros, Communauté d’agglomération du Bassin de Brive 28.000 euros.

Ainsi, une étude va être menée par Brive Habitat sur le bâti existant, avec un diagnostic complet qui déterminera les éventuels besoins de démolition, réhabilitation moyenne ou rénovation lourde. Sur les quartiers Rivet et Gaubre-Tujac, la Ville de Brive va mener une étude urbaine pré-opérationnelle visant à « préciser et calibrer le programme d’aménagement et d’équipement ».

La phase étude sera accompagnée d’une concertation, à travers notamment la composition de panneaux d’information synthétisant le projet en cours et la tenue d’ateliers de discussion organisés avec les habitants, les associations, les élus et les services techniques.

* Agence Nationale de Rénovation Urbaine, Communauté d’Agglomération du Bassin de Brive, Ville de Brive, Brive Habitat, Caisse des dépôts et consignations, Conseil départemental, Conseil régional.

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Laisser un commentaire