L'actualité en continu du pays de Brive


Le potager pour tous

Potager

Depuis peu, le potager situé près de la poste accueille des personnes à mobilité réduite. Des aménagements ont été réalisés pour permettre aux gens en fauteuil roulant de pouvoir jardiner dans de bonnes conditions. Une initiative du comité de Corrèze de l’association des paralysés de France, aidé par la mairie, qui suscite un vif intérêt de la part des intéressés.

PotagerL’expérience n’en est qu’à ses débuts mais déjà elle connait un réel succès. Depuis une semaine, tous les mardi et jeudi après-midi, quand le temps est clément, l’antenne corrézienne de l’association des paralysés de France emmène certains de ses adhérents au potager. Les groupes peuvent aller jusqu’à 6 personnes à chaque fois. Le jardinage: une activité simple mais qui s’avère dans certains cas très compliquée, voire impossible. La terre est basse pour tout le monde et encore davantage quand on est dans un fauteuil roulant.

 

PotagerPourtant, il n’y a pas de fatalité. L’idée a germé il y a quelques mois à l’APF, d’ouvrir cette activité à ses adhérents. La mairie de Brive a proposé alors de faire cela au potager. Pour se faire, 4 grandes jardinières carrées ont été installées, en étoile, non loin de l’entrée place Winston Churchill. Surélevées, découpées, ces dernières permettent aux personnes en fauteuil roulant de glisser leurs jambes en dessous du bac et ainsi de pouvoir jardiner, à hauteur. Un poste de travail confortable et pratique qui facilitent toutes les activités de jardinage: désherbage, plantation, arrosage, cueillette.

PotagerUn bonheur pour Carlos. Après un AVC il y a quelques mois, ce passionné de jardinage s’est retrouvé dans un fauteuil, n’ayant plus que l’usage de la parole et d’une main. Impossible, chez lui, de continuer à vivre sa passion en raison de l’obligation d’emprunter des marches pour descendre dans son jardin. Ici, il revit. Il peut jardiner. De nouveau, il peut “gratouiller” la terre et le fait, récemment, d’avoir pu planter du persil lui a redonné un peu de sourire.

Pour l’APF, cette activité extérieur est un pas de plus vers une inclusion des personnes à mobilité réduite dans la société. PotagerSon représentant, Gervais Desgrolard, insiste sur le fait “qu’il faut cesser le plus possible de créer des choses, des endroits, des locaux, spécifiques aux PMR, en dehors de la vie, comme si on les cachait“. Avec ce potager, “ces personnes sont dans le vie des autres, peuvent discuter, partager, valoriser ce qu’elles font auprès des valides, et se sentent moins  exclues” insiste t-il, “ce projet est pour tous, valides et handicapés“.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire