L'actualité en continu du pays de Brive


Le Petit Magasin, boutique solidaire ouvre ses portes

Le Petit Magasin, boutique solidaire vient d’être inaugurée et ouvre ses portes dans la foulée.

Une boutique solidaire de vente de vêtements et d’accessoires vient d’ouvrir dans le quartier de Tujac. Le Petit Magasin, c’est son nom, est à la fois un lieu d’achats, un lieu d’insertion et un lieu d’animations. La Ville de Brive, l’Agglo, la Régie de territoire du Bassin de Brive (qui vient juste de changer de nom et qui s’appelle désormais Le carré solidaire du bassin de Brive) et une grande enseigne nationale de « mode à petit prix », se sont associées. La Ville de Brive et la Région ont financé les travaux. L’Etat et le Département ont également permis la réalisation de ce projet. Explications.

Le projet “Le Petit Magasin”, né en 2016, est simple. « Rendre accessible aux familles en difficulté des biens neufs indispensables à la vie quotidienne au sein d’un espace partagé et convivial tout en créant des emplois inclusifs », explique Séverine Lonjon, directrice de la Régie. Ce Petit Magasin, de 900 m2 tout de même, « est le plus grand de France ». D’autres projets sont en cours en France mais aussi dans le monde entier.

Pour mettre en place ce projet, la Ville de Brive, l’Agglo, la Régie de territoire du Bassin de Brive et Kiabi, grande enseigne nationale de « mode à petit prix », par l’intermédiaire de sa fondation, se sont associées. L’État et le Département ont également participé à la réalisation du projet. L’enseigne donne des vêtements neufs invendus, le mobilier et du temps en organisant des formations à destination du personnel, la Régie de Territoire, au sein du magasin, fait travailler des personnes éloignées de l’emploi qui vendent des vêtements neufs avec une remise de 70% et les accompagne, en tant que structure d’insertion, dans leur projet professionnel.

« Tout le monde peut venir acheter selon des modes différents avec ou sans condition de ressources. Le montant du panier est différent. Vingt euros par personne composant le foyer et par semestre quel que soit le niveau de ressources, il s’agit plus de montrer une certaine solidarité envers le principe de ce magasin. Ou un panier à cent euros par personne composant le foyer et par semestre sur prescription et certification d’un partenaire (structures sociale, médico-sociale, sanitaire ou emploi…). Une carte sera remise au client avec les droits ouverts selon sa situation. »

Sept personnes, encadrées par une responsable et une accompagnatrice socioprofessionnelle, travaillent d’ores est déjà au sein du Petit Magasin. Deux autres personnes devraient rapidement rejoindre l’équipe.

« Nous sommes sur un projet d’insertion. Ces personnes travaillent, rendent un service et sont formées. Le but à moyen terme est la sortie vers un emploi durable ou une formation. Ce n’est pas de rester ici. »

Au delà des formations classiques aux techniques de vente (réception des marchandises, gestion stock, mise en rayons, caisse, conseils…) ces employées bâtissent un parcours professionnel qui peut déboucher sur un emploi dans ce secteur ou non. Tout est ouvert.

Lieu apprenant, Le Petit Magasin devrait être aussi un lieu d’animations avec des ateliers, des rencontres, des échanges et un lieu global de solidarité puisqu’il peut d’une part être en quelque sorte privatisé pour un public qui aurait des difficultés à se rendre dans des commerces classiques et d’autre part n’importe quelle enseigne peut donner ses invendus.

Pierre Alcala, chef de projet au département RSE de Kiabi et en charge de développer tous les projets d’inclusions et de solidarité avec le dispositif des Petits Magasins. «  C’est le 20e Petit Magasin mais c’est le plus grand en terme de surface. Le projet est né d’un constat. Comment rendre utile nos invendus… et comment accompagner des personnes vers l’emploi. Le Petit Magasin répond à trois critères. La circularité des produits, apporter des solutions à des personnes qui sont dans le besoin en leur fournissant des vêtements neufs à bas prix et enfin la partie inclusion, insertion. Depuis leur création, les Petits Magasins ont permis d’accompagner environ 130 personnes avec 30 % en sortie positive c’est à dire en emploi durable. 5 personnes issues des Petits Magasins sont en poste chez nous. Une personne est en contrat d’apprentissage avec un BTS à la clé et une trentaine de personnes employées en CDD circulent entre l’enseigne Kiabi et Le Petit Magasin. »

 

Un succès qui ne se limite pas aux vêtements puisque Leroy Merlin vient également de donner des objets de  décoration au Petit Magasin briviste.

 

Le Petit Magasin

Du mardi au vendredi. 9h30 à 12h30. 13h30 à 17h

Samedi de 9h30 à 12h.

Renseignements/Contact. 05.19.59.03.50 ou contact@regiedebrive.fr

Julien Allain, Photos : Fatima Kaabouch

Julien Allain, Photos : Fatima Kaabouch

Laisser un commentaire

5 + 15 =