L'actualité en continu du pays de Brive


Le Pass bénévolat entre en action

Il se présente sous forme d’une carte nominative d’une validité d’un an et entre en vigueur en ce mois de janvier 2023. Il ouvre à des réductions sur les équipements sportifs, culturels, des manifestations… Une manière de reconnaître l’engagement de celles et ceux qui donnent de leur temps et beaucoup d’eux-mêmes dans les associations. Et découvrez les portraits de quelques uns dans Brive Mag de janvier en cours de distribution dans vos boites aux lettres.

« Que ferait une collectivité sans l’engagement des bénévoles ? Ils sont un lien indispensable », a reconnu en octobre dernier le maire lors du Forum des associations. Frédéric Soulier a profité de cette rentrée associative pour présenter officiellement ce pass bénévolat que le conseil municipal a validé fin juin et qui entre en vigueur en ce 3 janvier 2023. Les quelque 200 associations rassemblées ce dimanche d’octobre à l’Espace des Trois Provinces, offraitent un petit échantillon de ce que la cité gaillarde compte en diversité dans son tissu associatif.

Brive recense en effet près de 600 associations réparties dans tous les domaines, social, sportif, culturel, humanitaire, patriotique, éducatif, économique, agricole, écologique… Leur nombre témoigne de l’engagement altruiste des Brivistes pour défendre les valeurs qui leur sont chères. Car au-delà de répondre à des envies de loisirs ou de combler de réels besoins, ce monde associatif reste, dans un contexte de crise et d’incertitude, une école de la citoyenneté, de la solidarité et du vivre-ensemble. Ce tissu éclectique et dynamique ne saurait exister sans l’investissement d’hommes et de femmes. À l’échelle de la commune, cela représente plus de 8 000 personnes que l’on peut qualifier d’utilité publique. Leur engagement n’attend pas le nombre des années, des ados œuvrent aussi et même des plus jeunes : Charline, 8 ans, s’investit déjà pour son Club des nageurs de Brive. D’autres continuent à donner très longtemps, comme Robert, 80 ans, au sein du CABCL rugby.

« Leur investissement représente une richesse considérable pour la cité », assure la conseillère déléguée Sandrine Martin. « Leur action permet de favoriser le lien social, la solidarité, l’accès au sport et à la culture, et participe, de ce fait, à améliorer la vie au sein de la commune. » Ils œuvrent de façon indispensable notamment dans le domaine social qui draine à lui seul 38 % des associations (le secteur sportif 22 % et la culture 19 %). Ces « donneurs de temps », ces donneurs tout court, s’engagent librement pour mener une action non salariée en direction d’autrui, en dehors de leur temps professionnel et familial, sans rémunération ni compensation, à l’exception des frais kilométriques.

C’est cet engagement au service des autres que la Ville reconnaît et valorise avec ce Pass bénévolat qui s’adresse aux associations brivistes ou subventionnées par la municipalité, autre que politiques ou syndicales. « L’important est la méthodologie suivie : les présidents des trois offices municipaux, des sports, de la culture et social, ont été associés aux côtés des services à l’élaboration de ce pass. » Pour y prétendre, outre le fait d’être membre d’une de ces associations, il faut évidemment avoir un réel engagement. « Le bénévole n’est pas un simple adhérent, mais quelqu’un qui s’engage véritablement et régulièrement pour les autres. D’où ce quota minimum de 150 heures par an, ce qui correspond à trois heures en moyenne par semaine. La majorité des bénévoles ayant plus de 50 ans, nous voulons aussi inciter les moins de 26 ans à s’investir et pour eux, il n’y a pas ce quota d’heures », explique Sandrine Martin.

D’ailleurs c’est par l’intermédiaire des présidents d’associations qu’est établie cette « carte de donneur de temps ». Ce sont eux qui déclarent en mairie les bénévoles répondant aux critères. « Ce dispositif représente une enveloppe de 100 000 euros », quantifie la conseillère déléguée. En plus des réductions sur les équipements culturels et sportifs municipaux, sur les entrées pour des évènements dans lesquels la Ville est partenaire, le pass permet de suivre des formations proposées par les services municipaux. La Ville veut également aller plus loin en instaurant à terme un lien entre le monde associatif et l’université, le lycée, voire le collège, afin de permettre aux jeunes de réaliser, dans le cadre de leurs études, des stages au sein de structures associatives. Ce pass est ainsi voué à évoluer pour s’adapter au mieux aux attentes.

Plus d’infos auprès du service Vie associative, passage des Doctrinaires, au 05.55.18.18.19 ou à vie.associative@brive.fr.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Fatima Kaabouch

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Fatima Kaabouch

Laisser un commentaire

15 + 2 =