L'actualité en continu du pays de Brive


Le maire au tableau avec les jeunes de Tujac

À l’invitation des jeunes du centre Jacques Cartier, Frédéric Soulier s’est prêté cet après-midi à l’exercice “Le Maire au tableau”, sur le même principe que l’émission sur C8. Un sympathique moment de découverte de part et d’autre.

“On vous appelle monsieur le maire, mais vous avez bien un prénom et un nom?”, interroge en premier Zeynep. À l’évidence, les enfants étaient très impressionnés de rencontrer Frédéric Soulier et avaient soigné mise et coiffure.

Voilà un mois qu’ils préparaient ce moment, peaufinant leurs questions sur la fonction de maire mais aussi tout simplement sur l’homme lui-même et son histoire. “Quand vous étiez petit, vous travailliez bien à l’école?” s’enquiert Ines. “Vous faisiez des bêtises, vous pouvez nous en raconter une?”, enchaine Méliké…

Des questions à hauteur d’enfant dont une en anglais. Il y en aura eu sur le sport, sur les vidéo You Tube… Un défi aussi avec un quizz sur leurs artistes préférés, Soprano, Kendji Girac et Maitre Gims. Et même un test de géographie. Avant de finir par la belle surprise que les enfants réservaient au maire et qui l’aura à l’évidence touché: une maquette de la mairie avec la Zoé électrique en recharge. “Elle va aller dans mon bureau”, assure le maire en les invitant à venir le constater.

Frédéric Soulier leur réservait, lui aussi, une surprise en partageant avec eux un peu de son enfance. Il leur a ainsi offert des BD d’Astérix et de Lucky Luke, un jeu d’osselets, “c’était notre jeu à la récré il y a 40 ans”, et quelques “bonbecs” en forme de coquillages, soucoupes pétillantes et autres sifflets.

“J’ai adoré”, affiché en final Inès en guise de smiley. “Dès les premiers regards qu’on t’a vu, on s’est senti à l’aise”, a-t-elle assuré. “Je viens de me souvenir que lorsqu’on est au tableau, ce n’est pas facile… C’est une bonne façon de rester jeune”, confiait le maire avant de partager ensuite avec eux le goûter. Les enfants ont promis d’honore l’invitation en mairie, en ayant appris auparavant à jouer aux osselets.

La vidéo est retransmise en direct sur Facebook. Vous pouvez la visionner sur la page Facebook de Frédéric Soulier (la vidéo apparait en vertical, patientez, elle se repositionne ensuite en horizontal).

 

 

 

 

 


 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire