L'actualité en continu du pays de Brive


Le Jardinot d’argent pour le centre de jardins Brive-Estavel

intro jardinot

Deux ans après sa certification de bronze, le centre des jardins de Brive-Estavel a reçu le Jardinot d’argent qui récompense une démarche raisonnée avec une réduction de l’usage des pesticides. En marche désormais pour l’or suprême, ces jardins familiaux viennent de s’étendre de 18 nouvelles parcelles dont 5 attendent encore preneurs. Avis aux amateurs…

 

La cérémonie aurait dû se dérouler au cœur des parcelles le long de la voie ferrée, mais la météo plutôt capricieuse de samedi en a décidé autrement. La petite fête s’est donc prudemment rabattue en mairie, à l’abri des éléments. N’est-ce pas le lot de tout jardinier que de composer avec les éléments?

remise prix“Nous sommes la première association de jardinage de France“, rappelait aux locataires de parcelles présents le président régional Philippe Brunet qui a remis le prix au jardiniers vertueux. Jardinot regroupe au niveau national quelque 48.000 adhérents et compte 66 centres de jardins dont celui de Brive, le seul en Limousin. Il a été créé en 2006 sur les terrains SNCF où vivotaient encore quelques jardins cheminots. 22 parcelles ont d’abord été aménagées et ouvertes à la location publique, puis 18 nouvelles, de 90 et 110 m2, en décembre dernier, dont une réservée aux personnes à mobilité réduite avec des bacs à hauteur.

Surtout, Jardinot œuvre pour un jardinage raisonné. Son action s’inscrit d’ailleurs dans le cadre du Plan d’action national Ecophyto piloté par le MEDDE. (ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie). Elle est d’ailleurs signataire de l’accord-cadre relatif à l’usage des pesticides par les jardiniers amateurs passé avec le ministère. D’où aussi cette certification à trois étages, bronze, argent et or, mise en place en 2014 pour inciter les jardiniers à adopter de bonnes pratiques qui sont aujourd’hui, malgré un effort constant de communication, encore très conventionnelles.

“C’est une labellisation vers un jardinage de plus en plus bio, sans produits d’origine chimique“, commente Pierre Brunet. “Certains amateurs ne peuvent pas s’en passer, on leur demande au moins de respecter les doses. C’est très important de travailler plus sainement, les mentalités doivent évoluer. Il faut bien connaitre sa terre pour la traiter correctement, travailler les associations de végétaux, récupérer l’eau, privilégier la prévention, le compostage, le purin d’orties, la rotation des cultures… Nous accompagnons nos adhérents avec des fiches techniques établies par notre comité d’orientation et d’éthique. Ils disposent également d’un catalogue de fournitures horticoles à des prix attractifs.”

De fait, le jour de sa visite, la commission d’attribution “n’a pas relevé de détention abusive de produits, voire même une baisse significative depuis la certification de bronze”. Les jardiniers devaient également répondre à un savant questionnaire, assorti d’un taux de bonnes réponses pour obtenir la distinction à l’effigie d’un hérisson et soutenue par l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (ONEMA).

“Localement, on peut faire beaucoup de choses”, a salué Bernard Longpré, adjoint chargé de l’environnement et des espaces verts, pour qui cette certification illustre aussi “une démarche sociale, de partage”, axée “sur le fait de se nourrir dans sa commune“.

herisson“A la mairie, on fait de la gestion différenciée, on ne désherbe plus les trottoirs… et je commence à trouver ça beau“, s’est amusé l’élu qui souhaiterait également “mettre en place une animation avec un vrai maraicher  pour conseiller les jardiniers amateurs dans leurs cultures”.

L’annonce a enthousiasmé les adhérents d’Estavel. Tout comme celle de la présidente de l’association du quartier 13 “Treize à la douzaine”: “Le 21 mai, nous avons contractualisé avec la mairie les engagements pour notre quartier et nous allons concéder 8000 euros de ce budget annuel au centre de jardins“, a assuré Sylvie Terret.

A noter que 5 parcelles sont encore disponibles. L’adhésion est de 24 euros par an. La location de la parcelle à 42 euros pour l’année. Infos à philippebrunet5515@neuf.fr et au 06.22.91.07.46.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire