L'actualité en continu du pays de Brive


Le guichet unique fait recette

Réunir en un même lieu, à la même heure, l’ensemble des activités de loisirs proposées par les structures municipales afin de faciliter les inscriptions, voilà une démarche frappée au coin du bon sens. Encore fallait-il y penser. C’est chose faite à la faveur de ce guichet unique pour les inscriptions. “Je trouve que c’est une bonne idée, maintenant il faut voir, mais sur le fond c’est évident que l’on va gagner du temps, explique une maman qui prend la direction, sans perdre un instant, du stand du conservatoire de musique flanqué de ces deux musiciens en herbe.

Les inscriptions aux différentes activités ne tournent plus à la corvée avec leur lot de stress. Des stands distincts facilitent les opérations et des conseillers sont là pour écouter, puis renseigner, faciliter en somme la vie des parents.

Les différents centres socioculturels Jacques Cartier et Raoul Dautry, le centre municipal d’arts plastiques, le conservatoire de musique étaient regroupés sur cet espace spécialement aménagé et facile d’accès.

“Nous devions innover pour rendre cette période de l’année moins compliquée pour les parents. Peut-être faudra-t-il apporter quelques modifications, mais, globalement, cette première expérience du guichet unique s’inscrit dans une volonté de démocratie participative et dans la politique des temps”, tient à préciser Catherine Gabriel, maire adjoint chargée de la politique des temps.

Jean René LAVERGNE

Jean René LAVERGNE

2 commentaires

  •    Répondre

    4 septembre 2009, guichet unique pour les inscriptions. Je regarde mon planning: je travaille. Après négociation, j’aménage mon temps de travail.”politique des temps” pas facile à conjuguer pour tous.
    Le jour J est là, je suis en train de patienter depuis 16h15. Ma fille y tient à jouer de la flute alors il ne faut pas que je rate son inscription. Je suis donc dans le peloton de tête. Les portes s’ouvrent, il faut trouver le ticket pour accéder au bureau des inscriptions pour l’école de musique. J’écoute les commentaires dans la file d’attente “il parait qu’il n’y a plus de place….”, drôle d’idée, me semble-t-il, l’enregistrement des inscriptions commencent aujourd’hui.Et pourtant….
    Mon tour arrive, j’annonce à l’agent en face de moi, les préférences et exigences de ma zouzou:”liste d’attente”. Quoi ? Ai-je bien entendu ? Je tente de comprendre, je fais partie des premières. Les explications de l’agent sont plus qu’évasives : il y des ré-inscriptions, me répond-t-on . Mais d’où cela sort ? Pourquoi laisser espèrer des enfant à tendre vers l’apprentissage d’un instrument si avant même le jour des inscriptions ces dernières sont cloturées ?
    Je suis passée à l’école de musique en juin, et là, une employée m’a dit très clairement que les inscriptions auront lieu ultérieurement.

    Dois je comprendre qu’il y a un passe-droit pour s’inscrire à l’école de musique? L’intéret de cette dernière réside dans le fait que c’est une école municipale donc me semble -t-il répondant aux exigences de mission du service publique : égalité, pas de discrimination, accessibilité à tous …..
    Je cherche à comprendre, pour l’heure nous attendons….et nous serons probablement plusieurs dans cette situation bien étrange.

    Zouzou a versé quelques larmes, moi, quelques sobriquets à l’encontre de ce fonctionnement et la journée a suivi son cours.

    Il faudra remettre cela mardi soir…pour les écoles municipales de sport…. alors guichet unique, uniquement pour certaines disciplines….

  •    Répondre

    4 septembre 2009, guichet unique pour les inscriptions. Je regarde mon planning: je travaille. Après négociation, j’aménage mon temps de travail.”politique des temps” pas facile à conjuguer pour tous.
    Le jour J est là, je suis en train de patienter depuis 16h15. Ma fille y tient à jouer de la flute alors il ne faut pas que je rate son inscription. Je suis donc dans le peloton de tête. Les portes s’ouvrent, il faut trouver le ticket pour accéder au bureau des inscriptions pour l’école de musique. J’écoute les commentaires dans la file d’attente “il parait qu’il n’y a plus de place….”, drôle d’idée, me semble-t-il, l’enregistrement des inscriptions commencent aujourd’hui.Et pourtant….
    Mon tour arrive, j’annonce à l’agent en face de moi, les préférences et exigences de ma zouzou:”liste d’attente”. Quoi ? Ai-je bien entendu ? Je tente de comprendre, je fais partie des premières. Les explications de l’agent sont plus qu’évasives : il y des ré-inscriptions, me répond-t-on . Mais d’où cela sort ? Pourquoi laisser espèrer des enfant à tendre vers l’apprentissage d’un instrument si avant même le jour des inscriptions ces dernières sont cloturées ?
    Je suis passée à l’école de musique en juin, et là, une employée m’a dit très clairement que les inscriptions auront lieu ultérieurement.

    Dois je comprendre qu’il y a un passe-droit pour s’inscrire à l’école de musique? L’intéret de cette dernière réside dans le fait que c’est une école municipale donc me semble -t-il répondant aux exigences de mission du service publique : égalité, pas de discrimination, accessibilité à tous …..
    Je cherche à comprendre, pour l’heure nous attendons….et nous serons probablement plusieurs dans cette situation bien étrange.

    Zouzou a versé quelques larmes, moi, quelques sobriquets à l’encontre de ce fonctionnement et la journée a suivi son cours.

    Il faudra remettre cela mardi soir…pour les écoles municipales de sport…. alors guichet unique, uniquement pour certaines disciplines….

Laisser un commentaire