L'actualité en continu du pays de Brive


Le Goncourt sera à Brive

leila-slimani

Le Goncourt vient d’être attribué à Leïla Slimani pour son deuxième roman Chanson douce (Gallimard), un thriller psychologique inspiré de faits réels qui raconte l’assassinat de deux jeunes enfants par leur nourrice. L’auteur sera présente à la Foire du livre sur le stand L15 et participera à une rencontre samedi 5 novembre à 17h30 sur le Forum Claude Duneton.

C’était la favorite pour succéder à Mathias Enard, primé pour Boussole l’an passé. L’affaire n’aura pas trainé et Chanson douce, déjà très bien accueilli par la critique et le public, a été désigné dès le premier tour par les jurés du très convoité prix Goncourt, par six voix sur dix. Tout juste 35 ans, Leïla Slimani, journaliste passée par la khâgne et Sciences Po, avait été remarquée l’an passé pour Dans le jardin de l’ogre (Gallimard) qui mettait en scène une bourgeoise nymphomane (le livre devrait d’ailleurs prochainement devenir un film).
chanson-douceDans ce second roman, l’auteur franco-marocaine raconte cette fois l’histoire excessive d’une nounou qui tue les enfants d’un couple de bobos. Elle est tirée d’un fait divers, un double infanticide dans les beaux quartiers de New York en 2012. Chanson douce transpose ainsi tous les mécanismes qui vont mener une nounou à assassiner les deux enfants qu’elle garde chez une famille parisienne.
Au-delà du caractère hors norme de ce fait, Leïla Slimani décortique avec subtilité l’ambiguïté des sentiments, ce cocktail explosif de haine, de frustration en marche, d’envie et d’affection, qui unit la nourrice à ses patrons. La tension sourd de chaque page et l’auteure dissèque de manière quasi scientifique le passage à l’acte meurtrier de Louise, cette “perle” pourtant dark Mary Poppins, qui nous aspire progressivement dans son cauchemar psychologique. Excellent !
Leïla Slimani sera présente sur son stand L15 vendredi après-midi, samedi et dimanche et participera également à la rencontre “Le temps des écrivains” avec Jean-Baptiste Del Amo (Règne animal chez Gallimard) samedi 5 novembre à 17h30 au forum Claude Duneton.
A noter que le Prix Médicis également présent à la Foire du livre, Ivan Jablonka pour Laëtitia (Editions du Seuil), animera l’une des Grandes leçons, nouveauté de cette Foire du livre, sur les Sciences humaines, à 17h sur le Forum Alain Gazeau. Adélaïde de Clermont-Tonnerre, Grand Prix du roman de l’Académie française pour son second roman, Le Dernier des nôtres, publié chez Grasset, participera à la rencontre Le tourbillon de nos vies dimanche 6 novembre à 11h sur le Forum Claude Duneton, avec Jr-ean-Paul Didierlaurent (Le reste de leur vie chez Au diable Vauvert) et Yannick Grannec (Le Bal mécanique chez Anne Carrière).
Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire