L'actualité en continu du pays de Brive


Le futur campus consulaire ouvrira fin 2014

Alors même que vont être donnés dans la semaine les premiers coups de pioche, la CCI de la Corrèze et la Caisse des dépôts ont signé ce matin la convention de financement pour le futur campus des métiers et de l’alternance. Un projet d’envergure qui sera implanté sur le terrain jouxtant l’immeuble consulaire, côté avenue Edouard Herriot.

A l’origine, le projet mené par le Point immobilier sur l’emplacement de l’ancienne école Saint-Joseph ne comprenait que logements et commerces. Mais la CCI a saisi l’occasion de désengorger son immeuble où services et formations jonglent avec les salles. Le futur campus consulaire, le deuxième avec celui universitaire en achèvement sur la route de Bordeaux, a ainsi été intégré dans le projet urbain. Cette opportunité de construire va nous permettre de résoudre nos problèmes de place et nous autorise des projets plus ambitieux“, affirme le président de la CCI de la Corrèze Jean-Louis Nesti. “La formation est un investissement d’avenir pour l’économie avec l’objectif d’ancrer les compétences sur notre territoire.”

L’investissement financier s’élève quant à lui à 5,136 millions d’euros dont près de 2,2 millions à la charge de la chambre territoriale. D’où cette convention signée ce matin avec la Caisse des dépôts qui apporte 1,1 million d’euros dans le projet. L’Agglo, le conseil général, régional et la chambre régionale sont également partenaires. Belle mobilisation! “L’objectif est d’être dans les locaux au plus tard en janvier 2015“, espère Sylve Bousquet, responsable du pôle formation. Des locaux qui donneront sur l’avenue Edouard-Herriot, avec au rez-de-chaussée le campus et au-dessus 26 logements étudiants, le tout en liaison avec la chambre consulaire. Ce campus regroupera l’enseignement supérieur avec l’EGC (Ecole de gestion et de commerce), toutes les formations par alternance, la formation continue et l’orientation.

La chambre envisage ainsi de doubler en 3 ans le nombre de jeunes formés, passant de 200 à 400 apprenants. Et c’est bien ce qui a séduit l’investisseur. “C’est un projet bien ficelé, ambitieux et structurant, avec de nouvelles formations, qui amplifie l’alternance, avec bientôt un diplôme bac + 5, et qui intègre l’hébergement des jeunes“, explique Jean-Marc Maury, responsable du département développement économique et économie sociale de la Caisse des dépôts. D’où aussi la rapidité dans le bouclage du dossier. Le représentant du groupe public joue dans la métaphore: “la mise en place a été facile car il y avait de bons ingrédients et une bonne équipe de cuisine”.

Toutes formations confondues, la CCI forme 1.500 personnes par an. Déjà émergent “de nouvelles pistes pour les années à venir, en particulier dans le tourisme, l’agro-alimentaire et les services à la personne”, laisse entendre Sylvie Bousquet. Ce projet insuffle un nouvel élan à la CCI qui veut aussi en profiter pour optimiser son espace de congrès.

A noter que l’ensemble du projet immobilier comprend la réalisation de 40 logements en accession à la propriété, 25 logements sociaux, une résidence seniors, un commerce alimentaire, une brasserie, 26 logements étudiants et des bureaux.

**********

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter notre article:

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire