L'actualité en continu du pays de Brive


Le féminin au singulier pluriel ensorcelle l’été

ADAGP, Paris 2021

Ève(s), c’est le nom de la grande exposition d’été proposée par la Ville de Brive du 3 juillet au 19 septembre, à la chapelle Saint-Libéral et au musée Labenche. Vous pouvez découvrir ces peintures et installations de Katia Bourdarel ce samedi dans le cadre plus magique de la Nuit européenne des musées.

Ève(s), un féminin au singulier pluriel qui n’est pas sans rappeler comme en écho celui de l’autre grande exposition au long cours, Femme(s), mettant également en lumière à Labenche depuis mai et jusqu’en septembre des portraits méconnus du musée. Avec cette nouvelle exposition, la chapelle Saint-Libéral poursuit son ouverture à la création contemporaine. Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, Katia Bourdarel est connue et reconnue pour “la technicité de sa peinture à la netteté photographique“. Elle vit et travaille entre Paris et Dégagnac dans le Lot.

Peintures à l’huile, sculptures, vidéos, installations… l’artiste ouvre grand le champ artistique des possibles et alterne les techniques grâce auxquelles elle explore les motifs qui l’obsèdent : la figure féminine, le mystère de la gestation, l’énigme de la métamorphose. Cette exposition donne un juste aperçu de cette diversité créative. Elle présente une trentaine d’œuvres à la chapelle Saint Libéral et investit même pour la première fois le musée Labenche, offrant aux deux lieux d’entrer dans un dialogue inédit. Le réalisme troublant des peintures exposées à la chapelle répondant aux installations poétiques présentées au musée. D’un lieu à l’autre, d’une série à l’autre, les œuvres sont reliées et traversées par des symboles communs empruntés aux contes de fée et mythes fondateurs : cabanes, loups, corbeaux, Narcisse…

Charnelle et poétique, l’œuvre de Katia Bourdarel sonde l’âme humaine dans une temporalité équivoque où le présent côtoie la nuit des temps ; et c’est bien pour cela que les œuvres de l’artiste dialoguent aussi bien avec celles du musée.
 Qu’il est beau de revisiter ses collections à la lumière de l’art contemporain”, invite l’équipe du musée.

Entrée gratuite à la chapelle Saint-Libéral. Entrée payante (tarifs habituels) au musée Labenche (sauf pendant la Nuit des musées ce samedi de 19h30 à 23h30).

Plus d’infos

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire