L'actualité en continu du pays de Brive


Le conservatoire fait son grand retour

Les cours reprennent à partir de ce mercredi 16 septembre au conservatoire de Brive. L’établissement a mis en place un protocole sanitaire pour accueillir toutes les pratiques musicales, chorégraphiques et théâtrales. Une rentrée qui fait le bonheur des profs et des élèves.

La rentrée se passe bien. Les professeurs, les enfants et les familles sont ravis de cette reprise”, se félicite le directeur Eric Sobczyk. Le fait est, dans la cour règne une ambiance de joyeuses retrouvailles d’après vacances, avec toutefois distanciations et masques de circonstance. Après le confinement, les cours avaient certes repris, mais partiellement. Cette fois, les instruments à vent et les chanteurs sont à nouveau entrés dans la danse.

Il a fallu évidemment s’adapter à un protocole sanitaire avec par exemple une savante circulation à travers le labyrinthe d’escaliers qui distribue les étages pour éviter que les flux ne se croisent. De même des écrans transparents faits maison font désormais partie de la panoplie des classes pour la pratique d’instruments à vent justement. Chaque enseignant doit aussi raccompagner son ou ses élèves jusqu’à la sortie et prendre en charge les suivants.

Malgré ce fonctionnement qui alourdit le quotidien, chacun est visiblement heureux d’avoir repris le cours d’une activité artistique presque normale. Les effectifs sont d’ailleurs là pour en témoigner. Si certains conservatoires se sont retrouvés en difficulté en enregistrant une baisse sensible de leurs effectifs, ce n’est pas le cas à Brive.

“Nous sommes rassurés d’avoir globalement préservé nos effectifs. Nos élèves se sont en grande partie réinscrits“, constate le directeur adjoint Benoit Quiniou. L’établissement enregistre toutefois moins de nouvelles inscriptions qu’habituellement, notamment chez les tout-petits. Le conservatoire briviste accueille tout de même en cette rentrée plus de 900 élèves allant de 3 à plus de 70 ans. Il faut dire qu’il avait aussi su maintenir le lien avec ses élèves pendant tout le confinement et au-delà. “Nous avons mis en place des outils pour assurer un enseignement et des évaluations à distance, ce qui a interrogé nos fonctionnements pédagogiques, c’est une expérience inspirante.”

Si l’heure aujourd’hui est à savourer cette rentrée tant attendue, le conservatoire s’inscrit déjà dans la perspective de la préparation du traditionnel concert du Nouvel an qui devrait avoir lieu le 24 janvier, “avec une organisation de répétitions spécifiques au contexte sanitaire”. De la même façon, le concert de l’Harmonie municipale Sainte-Cécile est prévu le 6 décembre au théâtre. Un programme est en cours d’élaboration. En attendant, prenez déjà date pour un premier rendez-vous : un apéro concert jeudi 19 novembre, un duo guitare mandoline avec Eric Franceries et Julien Martineau.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire