L'actualité en continu du pays de Brive


Le conservatoire fait orchestre au Chapeau-Rouge

Après-midi inhabituel pour une quinzaine d’enfants du conservatoire et les personnes âgées de la résidence autonomie du Chapeau-Rouge. Les premiers se sont déplacés chez les seconds, le temps de leur habituel cours orchestre du mercredi. Un joli moment d’échanges et de fraîcheur.

C’est à pied en file indienne accompagnés des professeurs que les élèves ont franchi les quelques rues du cœur historique séparant le conservatoire de la résidence. Bien silencieux car un peu intimidés à l’approche de ce cours qui les sortait de l’ordinaire. Qui plus est à l’idée de se produire dans un lieu inconnu et devant un public. Car s’il n’est pas rare d’entendre hors les murs des grands élèves, l’exercice était une première pour ces musiciens âgés de 8 à 12 ans qui n’ont que 2 à 3 ans de pratique.

Leurs instruments les attendaient déjà sur place. Tout comme d’impatients résidents ravis et curieux de l’exercice. “Ce sont des élèves de l’orchestre d’harmonie premier cycle du conservatoire et nous allons vous présenter et vous faire partager le travail que nous faisons chaque semaine”, explique en préambule leur professeur Frédéric Racine à l’origine du projet à la portée pédagogique et intergénérationnelle.

À commencer par l’incontournable “appel” qui sied à ce cours : à son nom, chaque élève se lève et marque sa présence en jouant quelques notes de son envie. Il n’en fallait pas plus pour détendre l’atmosphère. Chacun a aussi tour à tour présenté son instrument devant les résidents qui ont pu entendre l’Hymne à la joie de Beethoven ainsi qu’un morceau en cours d’élaboration de la symphonie La Surprise d’Haydn. Sans oublier un moment de sound painting (littéralement peinture avec du son) pendant lequel les élèves se succédant au pupitre du chef d’orchestre travaillent les ambiances sonores, notes courtes, longues, intensité, timbre…

“Ça m’a fait découvrir un genre de musique que je ne connaissait pas, ça m’a distrait et c’était un moment très agréable”, se réjouit une résidence. Une découverte aussi pour les enfants à qui Fatima Jacinto, conseillère municipale déléguée aux personnes âgées, a expliqué le principe d’une résidence autonomie. “Les résidents sont toujours ravi de recevoir des jeunes et c’est important de faire connaitre le conservatoire. J’espère qu’il y a aura d’autres temps de partage.”

“Revenez quand vous voulez”, a aussitôt lancé Caire Rivet, animatrice des résidences autonomie de la Ville. “J’ai vu qu’il y avait des jeux de société”, a repéré l’hauboïste Martial en guise de réponse. “Je peux vous tutoyer ou vous vouvoyer”, demande-t-il très à l’aise aux résidents de la tablée où il s’est installé. “C’est mieux de faire cours ici”, assure son camarde Camille: “Parce qu’on a pu présenter notre instrument. Et à la fin on a un goûter.”

 

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Fatima Kaabouch

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Fatima Kaabouch

Laisser un commentaire

2 − 2 =