L'actualité en continu du pays de Brive


Le centre Michelet devient "Maison d'illustre"

La plaque a été dévoilée samedi soir. Désormais, le centre Michelet, qui fut la demeure d’Edmond Michelet pendant une vingtaine d’années, fait partie du réseau national des  “Maisons des illustres”, un label créé il y a peu par le ministère de la culture. C’est la première de Corrèze. Moment important qui est venu clôturer une journée très riche puisque le centre organisait, tout ce samedi, à l’amphithéâtre du campus universitaire, des conférences autour d’Edmond Michelet et du répertoire du fond de ses archives privées, publié pour l’occasion.

C’est une reconnaissance pour le centre d’études et musée Edmond Michelet. Le label national “Maisons des illustres” obéit à 2 règles. La première est la maison en elle-même qui doit avoir été celle d’une personnalité qui s’est illustrée dans des domaines politiques, culturels ou sociaux. La seconde est que dans ce lieu soit transmise la mémoire de cette personnalité ou de ses actions. 2 critères que réunit le centre Michelet puisque la demeure de la rue Champanatier fut la sienne des années 20 à l’après-guerre, et qu’elle abrite ce centre d’études et musée qui fait perdurer le rôle éminent de cet humaniste, de ses actions, notamment dans la résistance, et de ses engagements pour de nombreuses causes.

Cette vie, riche, fut aussi le thème ce samedi d’une journée entière de débats et de conférences à l’amphithéâtre du campus universitaire. Journée qui était organisée à l’occasion de la parution du répertoire du fond des archives personnelles d’Edmond Michelet. Ces dernières furent données à l’Etat dans les années 90 mais avec la volonté de les conserver à Brive. Un important travail de classement a donc été fait, qui aboutit à un répertoire qui détaille le contenu du fond. Cette journée d’études a voulu mettre en valeur ce fond à travers différentes conférences consacrées notamment aux relations entre Edmond Michelet et Henri Queuille, tous 2 Corréziens mais adversaires politiques, à sa vision de la guerre froide déjà entamée durant la guerre, à ses rapports avec le gaullisme ou à son rôle actif dans des associations chrétiennes internationales.

Ce fond qui est un outil est ouvert à tous, mais il est plus spécifiquement destiné aux historiens et aux chercheurs, non seulement pour l’étude de la vie de celui qui fut résistant, déporté, parlementaire et plusieurs fois ministre sous les IVe et Ve Républiques, mais aussi pour celle des évènements qu’il a traversé. Des évènements majeurs de notre histoire contemporaine. Un fond extrêmement riche puisqu’il est composé de 120 000 documents répartis dans plus de 2000 dossiers. Tous ont été numérisés dans un souci de conservation et pour une consultation plus facile. Cela permettra à terme de pouvoir les consulter directement sur internet. Après ce label “Maisons des illustres”, le centre Michelet pourrait obtenir dans les mois qui viennent celui de “Musée de France”.

 

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Mot clé

Laisser un commentaire