L'actualité en continu du pays de Brive


Le ballon des écoliers, bientôt prêt à voler vers la stratosphère

experience scientifique1 pano

C’est la dernière ligne droite pour les deux classes de CM2 de l’école Louis Pons et Jules Ferry qui participent à l’opération “un ballon pour l’école”. Le jeudi 21 mai, une nacelle qu’ils ont construite et équipée sera envoyée depuis le stade George Lapeyre dans la stratosphère avec, à la clef, littéralement tombées du ciel, les réponses aux nombreuses questions qu’ils se posent sur l’univers.

experience scientifique4Mieux qu’une bouteille jetée à la mer, un ballon lancé dans la stratosphère. C’est ce que s’apprêtent à faire les élèves de CM2 des écoles Louis Pons et Jules Ferry. Leur projet, déposé par le Centre de ressources technologiques et scientifiques (CRTS) a été accepté par le Centre national d’études spatiales (CNES) qui dirige l’opération “un ballon pour l’école”, elle-même mise en œuvre par Planète Sciences.

L’envol du 21 mai cristallise bien sûr toutes les attentions, les craintes et les espoirs car un protocole précis et sérieux devra être respecté, faute de quoi le ballon resterait cloué au sol, et le fruit de tous les efforts des enfants avec. Car c’est un projet de longue haleine dans lequel ils se sont lancés. Depuis le mois d’octobre, ils travaillent à la réalisation et l’équipement de la nacelle (le reste de la chaîne de vol, ballon, parachute, réflecteur radar, étant fourni par le CNES et Planète Sciences) et s’attachent à résoudre les questions que leur pose Bernardino Leal Estèves, enseignant au CRTS.

experience scientifique2La dernière séance précédant les vacances d’avril, la classe de CM2 d’Alain Eymard était occupée à trouver les rapports entre des nombres de tours de pignons. De l’extérieur, ça paraît un peu abscons.  Pour Chloé et Naëlle, au contraire, tout cela est parfaitement clair. L’idée étant in fine de créer un engrenage fonctionnant avec un minimum de tours. Ce dispositif permettra à l’appareil photo embarqué dans la nacelle de réaliser de manière autonome plusieurs clichés par minute.

experience scientifique5“C’est la première fois de l’année que les maths les font sourire”, relève l’enseignant, bientôt retraité, qui goûte d’autant plus les bénéfices tirés de ce projet que c’est le dernier auquel il va participer. L’air de rien, les jeunes mettent même un pied dans la leçon sur la proportionnalité qui les attend dès la rentrée. “Cette expérience est l’occasion de travailler dans tous les domaines: mathématique donc mais aussi mécanique et électrique ainsi que sur les propriétés de l’air. Mais en plus,” insiste Alain Eymard, “il donne du sens aux apprentissages qui ne sont plus seulement vus comme une fin mais comme un moyen.”

Un moyen d’obtenir des réponses aux questions qu’ils ont eux-mêmes formulées sur la température, la couleur ou encore le bruit dans la stratosphère. Et même, celle-ci, plus inattendue: “Si l’on met des graines de radis dans la nacelle, vont-elles pousser dans les mêmes conditions que celles qui seront restées sur Terre?” Lorsque le ballon aura éclaté, à 30 kilomètres de haut, la nacelle, en redescendant sur terre, livrera tous ses mystères.

experience scientifique PANO

 

 

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire