L'actualité en continu du pays de Brive


Le bac a débuté ce matin avec la philo

Bac 2014 Philo1panoLe top départ du Bac 2014 a été donné ce matin à 8h par la traditionnelle épreuve de philosophie, passée par les lycéens en filière générale. Jusqu’à vendredi, les élèves plancheront sur les sujets des différentes matières.

Bac 2014 Philo4

Les lycéens de terminales S, ES et L disposaient de 4 heures pour traiter les commentaires ou dissertations de philosophie. Parmi les sujets, au milieu de textes de Descartes, Popper ou Arendt à commenter, les terminales pouvaient choisir de disserter sur des sujets tels que “doit-on tout faire pour être heureux?” ou “suffit-il d’avoir le choix pour être libre?”.

“Ce cru n’était pas mauvais” explique Patrice Rosenberg, professeur de philosophie au lycée Arsonval, “des sujets classiques, sans piège sont tombés.” “Art et bonheur sont des thèmes qui plaisent bien aux élèves, les premiers sortis en étaient assez satisfaits.”

Margaux et Elisa, deux candidates de série S à Arsonval, fraîchement sorties de l’épreuve disent avoir été “bien préparées, même si pour certains sujets comme celui rattaché à l’art : “l’artiste est-il maître de son oeuvre?”, il a fallu dépasser le cours.” “Le sujet de commentaire en série S était assez simple par rapport à ce qu’on a eu durant l’année”, affirme l’une d’entre elles. Les terminales peuvent en effet s’entraîner sur des exercices trouvés dans les annales et profitent des Bacs blancs généralement organisés dans les lycées pour arriver fin prêts aux épreuves.

Bac 2014 Philo9“Les sujets sont assez larges, ils obligent à croiser les notions vues en cours”, précise Patrice Rosenberg, professeur de philosophie au lycée d’Arsonval. “Par exemple, “doit-on tout faire pour être heureux?”, un sujet mêlant devoir et bonheur permet d’utiliser différentes parties du cours.”

L’angoisse de la feuille blanche, du manque d’inspiration est très présente chez les candidats pour cette première épreuve. Les lycéens paraissaient pourtant satisfaits ce matin. “J’étais plutôt inspiré”, assure Antoine, élève de ES, “j’ai fait 8 pages de commentaire, je n’ai pas eu trop de soucis pour démarrer”.

 

Cesar TIEYRE

Cesar TIEYRE

Mot clé

Laisser un commentaire