L'actualité en continu du pays de Brive


Le 11 novembre 1942… une journée qui a fait histoire

Ce jour là, une manifestation était organisée à Brive en réponse à l’occupation allemande. La prochaine Rencontre Michelet, proposée par la Fraternité du même nom, revient sur cet acte de résistance. Elle se tiendra salle d’honneur de la mairie demain jeudi 10 novembre à 18h30… soit 80 ans plus tard, à un jour près. Entrée libre dans la limite des places disponibles. Plus d’infos auprès du centre Michelet au 05.55.74.06.08.

11 novembre 1942. “Une journée qui a fait histoire” pour François David qui animera cette conférence. Dans son livre Résister, passion d’espérance paru en 2005 aux éditions les 3 Épis, il revient d’ailleurs sur cet épisode marquant. La manifestation avait été préparée de longue date par quelques résistants convaincus, relayant en cela les appels lancés depuis Londres par le général de Gaulle. Face à l’adversité, la préparation de l’événement avait suscité l’adhésion des divergences. “L’unité est réelle. C’est sans doute un moment rare qui ne se produit que lorsque les événements sont suffisamment graves pour ce qui rapproche l’emporte sur ce qui sépare”, note l’auteur. Différents tracts vont circuler appelant ainsi à se rassembler comme de coutume pour célébrer l’armistice mettant fin à la Première Guerre mondiale, et la victoire de la France sur l’Allemagne.

En ces temps où une partie de la France est déjà occupée, la commémoration prend donc les allures d’un refus de la défaite, d’un acte de résistance. Brive n’est certes pas encore occupée, mais cela ne va pas tarder car la veille du jour J, le 10 novembre, la Wehrmacht a franchi la ligne de démarcation, envahissant la zone dite libre. Certains en appellent à la prudence, évoquant une annulation de la manifestation pour ne pas exposer la population. D’autant que des nouvelles inquiétantes annoncent l’arrivée dans l’après-midi des premières troupes ennemies… Sauf que les tracts distribués depuis quelques jours et le bouche-à-oreille ont bien circulé et l’affaire est déjà bien engagée. Le rassemblement aura finalement lieu et les Brivistes seront au rendez-vous.

“ils sont venus en nombre sur cette place Thiers où, deux décennies plus tôt, leurs pères avaient érigé le monument de la victoire sur l’Allemagne. Cette Allemagne dont les fils, devenus nazis, arrivaient triomphants sur leurs side-cars, au moment où La Marseillaise sortait comme un cri d’espérance des milliers de gorges brivistes”, relate l’historien. “Le 11 novembre n’était plus, par la vlonté même de Vichy, un jour férié, mais il avait été, par l’attitude des gens présents sur la vieille place, un jour glorieux!”

Si vous assistez à cette conférence, c’est donc plus éclairé que vous pourrez aussi le lendemain vous inscrire dans les pas de vos prédécesseurs et participer à la commémoration du 11 novembre qui aura lieu à 11h devant ce même monument de la Victoire. Départ du cortège devant la mairie à 10h45.

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

dix-sept − sept =