L'actualité en continu du pays de Brive


Le 10 octobre, Brive mange malien. Et vous ?

Jeudi 10 octobre, l’association Brive-Sikasso relance l’opération “Brive mange malien” qu’elle avait déjà initiée en 2012. Il s’agit de faire vivre au plus grand nombre, établissements comme particuliers, le jumelage avec cette deuxième ville du Mali, par un biais agréable et ludique : un repas malien. L’association donne la recette du samé, un plat de poulet au riz, facile à préparer et bon marché. À vos casseroles !

La cuisine étant au Mali le domaine réservé des femmes, la recette a été transmise par Madame Assetou Sissoko. Il s’agit du “riz au gras” ou samé et malgré son nom, il n’est pas spécialement riche en graisse. C’est un plat principal. Le repas malien est en effet essentiellement composé d’un plat unique à base de céréales et de légumes parfois complété par un fruit. Voici la recette.

Ingrédients pour 6 personnes

  • 1 poulet, 500 g de riz, 4 gousses d’ail, 2 oignons, 2 tomates fraîches, 1 concentré de tomate, 1/2 chou blanc, 3 carottes, 1 poivron, 2 cubes de bouillon de volaille, huile, sel et poivre.

Préparation :

  • couper le poulet et le faire revenir dans une cocotte avec ½ verre d’huile, griller les deux côtés puis retirer le poulet de l’huile et réserver
  • dans la cocotte avec le restant d’huile, ajouter l’ail et les oignons émincés et faire revenir
  • ajouter les tomates découpées et le concentré de tomate, faire revenir jusqu’à ce que la tomate « fonde »
  • ajouter 2 grands verres d’eau, puis remettre le poulet à l’intérieur et ajouter les carottes (découpées en deux), le demi-chou (découpé en trois) et le poivron (coupé en quatre)
  • ajouter un cube de bouillon de volaille et laisser mijoter à feu modéré de 20 à 25 minutes jusqu’à diminution de l’eau
  • retirer les légumes et le poulet et réserver
  • dans le restant de la sauce ajouter un verre d’eau et demi, rectifier l’assaisonnement et mettre le deuxième cube de bouillon de volaille
  • attendre que la sauce soit en ébullition et ajouter les 500g de riz, laisser à feu vif 2 à 5 minutes, puis mettre à feu doux et fermer la cocotte
  • après 10 minutes de cuisson, mélanger le riz et vérifier la cuisson du riz. C’est prêt !

Voilà, vous n’avez plus qu’à vous munir des ingrédients. En guise de boissons, vous pouvez opter comme les Maliens pour de l’eau, des sodas, des jus de fruit, de gingembre ou de bissap (oseille de Guinée) ainsi que de la bière (les Maliens, majoritairement musulmans, ne consomment ordinairement pas d’alcool).

“Les grands établissements de Brive qui entretiennent une restauration, ont tous été sollicités pour participer également à l’opération”, souligne le président de Brive-Sikasso Michel Blancher. Cuisine centrale, établissements scolaires publics ou privés, entreprises, centre hospitalier, clinique des Cèdres, 126e régiment et base de défense… sont donc appelés à mettre un peu d’exotisme dans leur menu en proposant le jour J ce “riz au gras”. D’autant que cette opération prend place dans le cadre de la semaine du goût qui fête son 30e anniversaire. “Nous avons remis aux établissements des affiches pour l’information préalable et aussi des dépliants à distribuer aux personnes intéressées par le contexte de la cuisine malienne construite autour de deux aliments de bas: le riz et le mil”, ajoute Michel Blancher.

“Le Mali est un pays globalement très sec sauf dans le delta intérieur du Niger où le riz pousse très bien”, commente Dominique Celerier de l’association. “Quelle que soit la région, le repas est composé de ces deux aliments et ce sont les accompagnements, sauces, épices, légumes, viande de bœuf, mouton ou poulet, poissons, qui varient en fonction du repas et des ressources de la famille. À Sikasso, outre le riz et le mil, les principaux produits consommés sont les pommes de terre, les bananes plantain, les oignons, les aubergines, les tomates, les papayes et les mangues. Le pain s’est aussi généralisé depuis une dizaine d’années et les boulangeries se sont multipliées.”

Pour en savoir plus, sur cette opération ou plus largement sur le jumelage, vous pouvez contacter Brive-Sikasso auprès du président Michel Blancher au 05.55.92.11.83. Également un site: brive-sikasso.com.

 

Photos Association Brive Sikasso.

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire