L'actualité en continu du pays de Brive


L'ASPTT vélo Brive Agglo se met en selle

Asptt. Photo Serge Ayala

Après sa dissolution, la section cycliste renait tel un phœnix de ses cendres et devient l’ASPTT vélo Brive Agglo. Désormais autonome, l’association peut changer de braquet pour mener à bien ses nombreux projets qui vont du grand public à la compétition. Elle proposera d’ailleurs dès avril des locations VTT sur sa base de Lissac.

 

Pour les licenciés, il n’y a pas vraiment eu d’interruption, seulement un glissement de statut suite à la dissolution de l’ancienne ASPTT omnisports et ses quatre sections qui ont tracé la route chacune de leur côté. Administrativement, la création de l’association qui garde toujours dans ses affiliations celle à l’ASPTT, date de quelques semaines, mais la naissance symbolique s’est faite hier après-midi, devant son local VTT qui sera aussi bientôt son siège.

Asptt3Le “baptême” puisque naissance il y a tout de même, a été copieusement arrosé par les giboulées de mars, sans pour autant perturber la traditionnelle photo de famille avec parents (l’équipe dirigeante avec en tête les président Alain de Carvalho et vice-président Jean-Paul Lafeuille), enfants (les licenciés jeunes ou adultes) et parrains marraines (en l’occurence des champions sportifs et pas des moindres, Audrey Menut, Romain Feuillu, Théo Vimpére et David Menut).

Il y avait même l’ancien champion du monde Luc Leblanc, actuellement briviste et président d’honneur, qui pourra ainsi faire la jonction auprès du Team Corrèze Elancia, locomotive pour tous les clubs du département. Et peu importe si les licenciés affichent encore les anciens maillots, les futurs au nouveau nom bien ancré sur tout le territoire de l’Agglo seront quasi semblables. Mais c’est bien plus qu’un changement d’appellation ou de statut: il s’agit en fait d’une véritable prise d’air, un “changement de braquet” comme on dit dans la discipline.

Disposant pleinement désormais de ses fonds propres, l’association va ainsi pouvoir mener à bien les projets qui étaient depuis un petit moment dans ses tiroirs. En commençant par développer ses effectifs.

Asptt2Ils ont déjà grimpé de 90 à 150, répartis équitablement entre route et VTT. Cette nouvelle section gagne auprès des jeunes surtout, mais pas seulement car le tout terrain offre aussi à ceux de la route une belle alternative d’entrainement en période hivernale.

Et pour toucher les jeunes, autant jouer directement la carte école. Le club renforce ainsi son partenariat avec l’école La Salle dans la perspective d’une classe de compétition qui devrait voir le jour à la rentrée prochaine. Il compte aussi monter dans l’année une équipe sur route féminine dont la marraine serait évidemment l’ancienne championne Annie Rebière.

L’association va également relancer autour du lac du Causse le Trophée régional des jeunes VTTistes (prévu le 26 juin) ainsi que l’épreuve de cyclo cross en hiver.

Son prochain gros rendez-vous n’en reste pas moins La Gaillarde de Carvalho qui aura lieu dimanche 15 mai, une dixième édition. L’événement aussi sportif que convivial déroulera toujours ses deux cyclosportives de 145km et 115km et ses deux randonnées de 85km et 35km. A noter que le tracé des 85km a été renouvelé pour embrasser l’ensemble de l’Agglo, elle porte d’ailleurs son nom. Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes sur le site lagaillardedecarvalho.com sur lequel vous trouvez également toutes les infos utiles.

Le nouveau club s’appuie ainsi autant sur la compétition que le loisir, avec toutes les palettes de niveaux et de passerelles (il est d’ailleurs affilié également aux fédérations de cyclisme, de cyclotourisme et à l’Ufolep). Il veut aussi s’adresser à un plus large public en lui proposant à partir d’avril une location de VTT sur sa base de Lissac (par l’intermédiaire d’un guichet unique mis en place par l’office de tourisme de Brive). L’occasion avec le retour des beaux jours, on l’espère, d’apprécier autrement les paysages du causse corrézien.

Le club de l’ASPTT vélo Brive Agglo n’a pas encore de site, mais vous pouvez le suivre sur sa page Facebook.

 

Crédit photos Serge Ayala

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire