L'actualité en continu du pays de Brive


L'Agglo propriétaire depuis hier de l'ancien aérodrome Brive-Laroche

L’Agglo de Brive a fait l’acquisition hier de 33 hectares sur l’emprise de l’ancien aérodrome, des terrains appartenant au Syndicat mixte de l’aéroport Brive vallée de la Dordogne. La cession s’élève à un peu plus de 4 millions d’euros hors taxes, suivant en cela l’estimation des Domaines. “L’année 2013 sera dédiée à la constitution d’une zone d’aménagement concertée puis aux premiers aménagements routiers”, a annoncé son président Philippe Nauche, ravi de disposer ainsi d’une réserve foncière et soucieux “d’avancer rapidement pour répondre à toute opportunité qui se présente“. Avec toutefois un incontournable: le désenclavement par le Nord sur Saint-Pantaléon de Larche.

L’acte notarié a enfin été signé hier dans les locaux de l’Agglo. “C’est l’aboutissement d’un long chemin”, a déclaré Jean-Louis Nesti, président du syndicat mixte pour l’aéroport Brive vallée de la Dordogne. Et le début d’un autre: “Ça libère des terrains pour l’industrie, la logistique et le commerce. Cette zone doit être une vitrine pour notre territoire, porteuse d’économie et d’emplois.” Que le projet soit d’importance pour l’avenir de l’arrondissement, personne n’en doute. Et Agglo et CCI sont bien décidés à travailler ensemble sur la réussite de ce dossier. Pour le président de l’Agglo Philippe Nauche, il n’y a pas de temps à perdre: “Nous nous mettons en situation de réactivité pour être rapidement en capacité opérationnelle.”

Cette réserve foncière est une manne “tombée du ciel”. Elle aura une “vocation industrielle et logistique mais aussi commerciale au sens large, avec une dimension loisirs”, a détaillé Philippe Nauche. “A condition que cette offre commerciale supplémentaire augmente vraiment la zone de chalandise de Brive.” Egalement évoqué: la mise en place, en bordure de la 1089, d’un “grand projet ludique, loisirs, bien-être”. “L’Agglo a déjà plusieurs propositions.”

L’urgence avant toute chose est de procéder au désenclavement Nord de cette zone”, estime le président de la CCI Jean-Louis Nesti. Avec toutefois une incertitude: l’acquisition n’intègre pas la partie située sur Saint-Pantaléon, terrains que la communauté Vézère Causse n’a d’ailleurs pas souhaité racheter. “Il faudra attendre le devenir de la Grande Agglo”, a indiqué Philippe Nauche. “L’année 2013 sera dédiée à la constitution de la ZAC qui englobera les terrains autour de l’ancien aérodrome avec le foirail, l’ancien abattoir et l’emplacement des cuves Total qui sont en démantèlement.” Ensuite seront lancés les premiers aménagements routiers. Il faudra réaliser un maillage interne côté Brive et ce fameux désenclavement Nord sur Saint-Pantaléon en liaison avec le croisement autoroutier. “C’est là que les discussions seront plus compliquées car nous devrons opérer avec d’autres partenaires”, conjecture le président de l’Agglo. L’ensemble de l’aménagement de cette zone est estimé à environ 20 millions d’euros, “ce qui ne pourra donc se faire en un an” mais sur une durée “raisonnable“, estime l’élu.

Reste que le projet le plus avancé aujourd’hui porte sur la partie centrale du site dédiée à l’agro-alimentaire où devrait s’implanter dès cette année le Centre de valorisation agro-ressources (CVA) actuellement hébergé au sein de l’IUT du Limousin. Ce CVA est une structure de transfert de technologies proposant des solutions innovantes aux entreprises pour valoriser des composés issus du végétal à destination des bio-technologies et de la cosmétologie. “La recherche est un des fils rouges de notre réflexion“, a confirmé Philippe Nauche profitant de l’occasion pour préciser dan sce domaine que l’Agglo avait souhaité être moteur, avec la CCI, de Novapole, la pépinière d’entreprises qui connaît un réel succès sur la zone de La Nau à Saint-Viance, et ne demande qu’à se développer.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire