L'actualité en continu du pays de Brive


La ZAC de La Nau sur la voie de l'économie circulaire

intro signature convention novapole

Calquer le modèle de l’écosystème naturel sur le champ industriel et amener les 35 entreprises de la ZAC de La Nau à Saint-Viance à interagir les unes avec les autres, c’est là l’objet de la convention de partenariat signée hier soir à Novapôle par la CCI de Corrèze et l’Agglo de Brive. Elle marque leur engagement dans une démarche d’économie circulaire.

signature convention

Signature de la convention avec de gauche à droite Jean-Louis Nesti, président de la CCI Corrèze, Frédéric Soulier, président de l’Agglo de Brive et Marc Faillet, directeur général de la CCI Limousin

Que les déchets des uns deviennent les matières premières des autres, c’est là la base de l’économie circulaire qu’ensemble, l’Agglo de Brive et la CCI de Corrèze veulent mettre en œuvre sur le territoire en commençant par la ZAC de La Nau qui compte 35 entreprises et 600 emplois. En atteste la signature d’une convention de partenariat qui entend dépasser le simple “coup de main” entre voisins pour accentuer et formaliser des échanges de produits, services, matériaux, énergie…

Inscrite dans le programme d’actions de l’Agglo de Brive, lauréate de l’appel à projet “Territoire à énergie positive pour la croissance verte”, l’économie circulaire est également depuis 2014 un virage pris par le réseau des chambres de commerce et d’industries du Limousin, aux côtés des PME dans leur démarche environnementale.

applaudissementAinsi, sous l’égide de la CCI Limousin, la démarche lancée en début d’année veut favoriser l’émergence de projets inter-entreprises. En parallèle avec un volet animation voulant favoriser les échanges des entreprises entre elles dans un climat de confiance, une étude quantitative des flux a débuté. L’objectif: identifier les ressources disponibles sur la zone de La Nau et leur quantité pour envisager des synergies potentielles. “Dans l’Aube par exemple”, illustre Camille Huyette, conseillère en économie circulaire à la CCI Limousin, “une entreprise produisant de la betterave ne savait pas quoi faire de tout le sable issu du nettoyage de ses légumes. Ni l’épandage ni l’enfouissement ne sont apparus comme de bonnes solutions. Mais, valorisé dans une entreprise de BTP voisine, ce sable a généré une économie de 100.000 euros par an”.

A même de créer un “cercle vertueux” selon Frédéric Soulier, président de l’Agglo de Brive et Jean-Louis Nesti, président de la CCI Corrèze, l’économie circulaire basée sur l’esprit de “coopération et de proximité” porte en elle “un intérêt économique doublé d’implications environnementales”. Et les présidents de développer sur “les économies de fonctionnement générées qui, transformées en capacité d’investissements, seraient aussi synonymes de croissance, d’emplois et d’attractivité du territoire”.

Sur la zone, les pistes d’optimisation seraient considérables et pourraient par exemple porter sur des mutualisations de personnel, de matériel ou d’espace et être même élargies à la création de “chaines de valeur”. L’occasion d’aller chercher des marchés qu’une entreprise ne pourrait pas trouver seule. En outre, dans le cadre de la Grande Région, cette démarche innovante, fruit d’un partenariat original entre une CCI et une collectivité, représente pour Marc Faillet, directeur général de la CCI Limousin, “un élément de différenciation important, une manière d’être visible depuis Bordeaux, et peut-être même suivi”. Lancée aujourd’hui ZAC de La Nau, cette optimisation des ressources pourrait être élargie à d’autres zones demain.

 

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire