L'actualité en continu du pays de Brive


La voix de Luc Guilloré s’est éteinte

Luc GuilloréIl avait été l’âme des fêtes chorales de Brive. Sa voix s’est brutalement éteinte samedi dernier. Luc Guilloré a succombé, à l’âge de 56 ans, à une crise cardiaque à la fin du concert qu’il donnait à Toulouse avec le Chœur régional de la Vézère. Ses choristes lui rendront hommage le 12 décembre à 17h en l’église des Rosiers à Brive, lors d’un concert de soutien à sa famille.

La nouvelle n’a pas manqué de bouleverser les anciens choristes qu’il avait dirigé. Plusieurs d’entre eux nous ont fait connaître leur émotion devant cette subite disparition. Repéré et embauché par le maire de l’époque Jean Charbonnel, Luc Guilloré avait été de 1985 à 1996 chargé de mission pour le développement du chant choral. C’est à ce titre qu’il avait initié, organisé et dirigé les fêtes chorales de Brive. Il en était la figure emblématique. Il fut ensuite tout à la fois chargé de mission voix d’Amiens Métropole, responsable du réseau choral des Rencontres en Pays de Bray (Seine-Maritime) et coordonnateur pédagogique du projet Musique à l’école mis en place par la Ville de Rouen et l’Education nationale.

En 1999, Luc Guilloré avait également fondé le chœur régional de la Vézère qu’il dirigeait toujours. Implanté à Saint-Pantaléon de Larche, cette formation rassemble une centaine de choristes venant de Corrèze, Dordogne, Lot et Haute-Vienne et donc parmi eux d’anciens participants fidèles des fêtes chorales. C’est après un concert qu’il donnait avec cet ensemble samedi soir à Toulouse que le chef de chœur s’est effondré. Une vie dédiée à sa passion, le chant choral.

Sa disparition intervient alors que le conservatoire organise une semaine “carte blanche à la voix” et nul doute que les choristes sauront lui rendre hommage. Le concert que devait d’ailleurs donner dimanche 12 décembre à 17h le chœur régional de la Vézère à l’église des Rosiers est maintenu et sera donné en soutien à la famille de Luc Guilloré. Les choristes désormais orphelins y seront dirigés par plusieurs chefs de chœurs qui ont souhaité se joindre à cet hommage. L’ensemble interprètera des chants puisés dans le répertoire que son chef disparu lui avait fait découvrir au cours de ses 11 années à sa direction. L’entrée est à 12 euros, gratuite pour les moins de 12 ans.

Nous adressons à son épouse Mariane, son enfant et toute sa famille nos sincères condoléances.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire